lundi, décembre 5, 2022

2eme édition de la journée commémorative des pupilles de la Nation : Le Président de la transition a fait parler de nouveau son cœur à l’endroit des enfants de fonctionnaires civils et militaires morts sur le champ de l’honneur

Must Read

Instituée par le Président de la transition, Chef de l’Etat, à travers le décret N°2021-0579/PT-RM du 07 septembre 2021, la journée commémorative des pupilles de la Nation est célébrée chaque 31 octobre. Celle de la première édition avait été célébrée par anticipation, le samedi 30 octobre 2021 au palais de Koulouba. Au cours de la  rencontre, Colonel Assimi GOITA a rappelé que l’institution de cette journée participe de la volonté des autorités de la Transition, d’impulser un élan de solidarité autour des pupilles dont les parents ont servi la nation au prix de leur vie. C’est cette volonté de solidarité et de lutte contre l’exclusion que le Président de la transition a exprimée en célébrant la 2èmeédition. C’était lundi, 31 octobre 2022 dans la salle des banquets du Palais de Koulouba en compagnie de plus de plusieurs enfants.

La célébration de cette édition a enregistré la présence du Premier ministre, du Président du Conseil national de la Transition, de Madame le ministre de la Santé et du Développement social, de certains membres du Gouvernement et d’une dizaine de membres du gouvernement. Remise de cadeaux aux jeunes orphelins, témoignage de reconnaissance et de gratitude du Président de la Transition à l’endroit des parents des jeunes orphelins, cantonnement de chants et de poèmes des jeunes orphelins pour magnifier la grandeur du Mali, visite guidée dans le jardin du Palais présidentiel ; tels sont les moments phares de la rencontre entre les pupilles de la nation et le Président de la transition. Et pour montrer davantage, son attachement  cette couche vulnérable de la population, Colonel Assimi Goïta a offert, dans le cadre des ses œuvres sociales, un bus de 70 places à l’office national des pupilles de la nation (ONAPUMA). Ce geste de solidarité et de reconnaissance du Président de la Transition envers les serviteurs de la patrie prévoit une prise en charge optimale des pupilles, à travers notamment l’octroi de cartes de pupille et de carte bancaire. Au-delà de son aspect humanitaire, cette action du Chef de l’État est un soutien moral et psychologique aux militaires engagés pour la défense de la Nation.

C’est la loi N° 2018-011 du 12 février 2018 qui a créé l’Office National des Pupilles en République du Mali sous la forme d’un organisme personnalisé, pour la gestion des pupilles. La  création de cet organisme relevant du Ministère en charge du développement social  est la parfaite concrétisation de la volonté inébranlable des autorités de la transition  de soulager les enfants des victimes militaires et civiles tombées sur le champ de l’honneur. Auparavant, la loi N° 2016-058 du 27 décembre 2016 a institué le statut de Pupilles en République du Mali.

Qui sont les pupilles de la Nation ?

Selon la loi N° 2018-011 du 12 février 2018 créant l’Office National des Pupilles en République du Mali, il y a deux (2) catégories de pupilles : les pupilles de l’Etat et ceux de la Nation. Les pupilles de la Nation sont des enfants orphelins de parents fonctionnaires civils ou militaires morts en service ou lors de catastrophes naturelles reconnues par l’Etat et sans substitut parental. Par contre, les pupilles de l’Etat sont des enfants abandonnés sans substitut parental, nés de parents souffrant de maladie mentale ou condamnés à de lourdes peines de prison. La reconnaissance  du statut de pupille se concrétise, à la suite d’une procédure en plusieurs étapes dont l’objectif est de répertorier les enfants éligibles au statut de pupille en République du Mali, par l’attribution d’un numéro d’immatriculation. Les principales étapes de cette procédure sont l’identification de l’enfant, la prise en charge de sa demande, la réception et le traitement des dossiers des orphelins éligibles au statut, la présentation des dossiers en conseil des ministres pour l’octroi du statut par Décret et enfin l’immatriculation de l’enfant. S’agissant de leur hébergement,  les pupilles de la Nation sont généralement dans les familles d’origine. Cependant des circonstances exceptionnelles (maltraitance, déficiences, absence ou défaillance d’encadrement…) peuvent conduire à leur placement dans les institutions agréées ou spécialisées, dans des familles d’accueil pour assurer leur bien-être.

Il est à noter aussi que les décrets N° 2019-0744/P-RM et N° 2019-0745/P-RM  octroient le statut de pupille de la Nation ou de l’Etat à trois cent (300) enfants. Ils sont repartis entre Bamako, Kati, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et Gao. Les trois cent (300) pupilles ont reçu chacun sur leur compte bancaire cinq cent mille (500 000 FCFA). En plus des trois cent (300) pupilles, le conseil des ministres du vendredi 20 novembre 2020 avait adopté un projet de décret octroyant la qualité de pupilles à deux cent quarante-quatre (244) autres enfants orphelins. Un compte bancaire a été ouvert à chacun de cesnouveaux pupilles, une subvention d’entretien a leur été accordée, des activités scolaires à leur endroit ont été renforcées.

Didi Demba Tandjigora

Source: Le National

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

Liste des membres additifs du CNT : La déception du Haut conseil islamique du Mali

La nomination des membres additifs du Conseil national de transition par décret présidentiel fait jaser. La frustration née de...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img