lundi, décembre 5, 2022

Discours du Ministre Ibrahim Ikassa Maiga, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de l’atelier national de validation de l’avant-projet du Programme National d’Education aux Valeurs (PNEV)

Must Read

– Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement, chers collègues ;– Mesdames et Messieurs les membres des institutions et des Cabinets ministériels ;– Monsieur le Président du Comité d’Experts ;– Mesdames, Messieurs les Experts ;– Mesdames, Messieurs les membres du Comité d’orientation et de suivi ;– Monsieur le Président du Comité Scientifique d’élaboration de la Charte de l’Éthique et des Valeurs ;– Messieurs les Représentants des Chefferies et Légitimités traditionnelles et coutumières,– Messieurs les Représentants des confessions religieuses ;– Mesdames, Messieurs de la Presse publique et privée ;– Distingués invités, en vos rangs, grades et qualités, tout protocole observé ;– Mesdames et Messieurs ;Permettez-moi, à l’entame de mon propos, dans le respect même de nos valeurs sociétales, puisqu’il s’agit de cela, que je puisse, en revenant justement à nos sources, vous saluer chacun et chacune. D’aucuns pourraient y voir une entorse au système encore de reproduction d’un protocole d’emprunt !Souffrez en plus, à l’heure où le débat sur la langue fait rage, que je salue dans les quelques langues de notre riche patrimoine, qui s’en illustre. Je vous assure que ce n’est pas par goût du folklore, et d’avance me pardonnerez fort bien les intonations inadéquates qui pourraient induire tout autre signification !Awni Sogoma ! (Bamanan, Malinké, Khassonké)Wa kani baani, Wa N’da souboh ! (Songhoy)Djam Wali ! (Peulh)Djam’noyé – Birè Poh ! (Dogono)Essa Héyira ! (Bozo)Mahi Bio ! (Bwa)Xa wujomu ! (Soninké)Tagalassane ! (Tamsheq)Sabohu’Hay-ran ! (Arabe)Fo Gnin Nann ! (Senoufo)Ye Fo Ɲisɔɔgna ! (Minyanka)Mesdames et Messieurs les Ministres, Chers collègues,Mesdames et Messieurs,Que puis-je vous dire encore d’autre que je ne vous ai dit à nos précédentes rencontres d’appropriation, notamment à l’occasion de la seconde session du Comité de pilotage évoqué, qui était censé clôturer le travail initial, une œuvre de très grande valeur, que nous avons eu le privilège de confier à une équipe d’experts, sous la clairvoyante autorité du Président de la Transition, Chef de l’Etat, SE le Colonel Assimi GOÏTA.Nous avons eu la main heureuse de commettre une équipe vraiment avisée, de haut vol, pour nous parler des valeurs fondamentales, refondatrices de notre pays. Mais, c’était sans compter sur l’ampleur de la tâche dévolue.Mesdames et Messieurs les Ministres,C’est vous, en tous premiers, qui, à la lecture en un laps de temps de cet ouvrage gigantesque, avez aussitôt requis qu’il soit approfondi et enrichi des précieuses contributions de vos départements respectifs.C’est alors que le Comité d’Experts, comme dirait le penseur, a remis l’ouvrage sur le métier. Permettez que je m’adresse ainsi aux Experts en le paraphrasant en entier. « Vous vous êtes alors hâté lentement et, sans perdre courage, vingt fois sur le métier, … Vous l’avez poli sans cesse et repoli…. ».Mesdames, Messieurs,Vous vous souviendrez que l’idée du Programme a germé, il y a exactement 12 mois de cela. En effet, tout est parti de la Communication verbale du Ministère en charge de la Culture, signée le 11 octobre 2021, examinée en Conseil des Ministres, du 13 octobre 2021. C’est alors que le Président de la Transition a décidé de confier au Ministère de la Refondation l’élaboration du Programme National d’Education aux Valeurs et au Ministère en charge de la Culture, celle de la Charte de l’Éthique et des Valeurs.Trois mois pour préparer, cinq mois pour une première estimation de la conception, puis deux fois deux mois pour aujourd’hui présenter le fruit de tant de jours et d’heures de cogitation et de concertation. Pour les amoureux des chiffres et des symboles, il a, au total, fallu exactement 09 neuf mois. Oui neuf mois, le temps nécessaire pour toute naissance fructueuse. Jugez-en vous-mêmes.Mesdames et Messieurs,Le Comité d’Experts vient, aujourd’hui, nous solliciter à nouveau, nous tous qui, à un moment donné, avons contribué à cette conception, pour apprécier la qualité de l’œuvre. D’où cet Atelier de validation.Vous avez, avec beaucoup d’attention et d’intérêt comme moi, je suppose, écouté le Président du Comité d’Experts, qui nous a retracé tout le processus ayant permis d’aboutir à ce jour, et d’obtenir le résultat que lui et son équipe soumettent à notre appréciation.Je ne me tromperai ni ne trahirai les sentiments de tous ici présents, puisque déjà au mois de Mai dernier, vous l’avez jugé très bon, si je manifestais à présent ma grande satisfaction du travail accompli par le Comité d’Experts.Je voudrais donc, Monsieur le Président du Comité d’Experts, vous remercier de nouveau, vous et votre équipe, d’être du combat pour un Mali refondé sur ses valeurs, les vraies. Un Mali authentique, où le travail, la dignité, l’humilité, la solidarité, le sens de l’honneur, la séniorité, le civisme, la discipline, l’entraide, le Sinankunya, le Bandenya, le Dambé, la connaissance de soi (Yèrè-don) et donc de l’autre, … redeviennent des valeurs vivantes. So-don,Dji-don, Djiri-don, Yèrè-don dé Gnogon Tè !Mesdames et Messieurs les membres du Comité d’Orientation et de Suivi, au sein du Comité de Pilotage, comment pourrais-je ne pas dire un mot sur votre contribution ? Vous qui avez constamment répondu présents aux sollicitations du Comité d’Experts. Soyez remerciés de votre disponibilité constante et bienveillante.Toute cette immense moisson ne l’aurait sans doute pas été sans l’apport inestimable de l’ensemble des personnalités et organisations, toutes confondues, qui ont accepté, lors des séances d’écoute organisées par le Comité d’Experts, qui ont accepté disais-je de fournir tous les éléments constitutifs de cet important travail. Certains d’entre vous l’ont fait par plusieurs fois, d’autres par écrit et d’autres encore par enregistrement audiovisuel.Je voudrais ici rappeler que, contrairement à la mentalité bien ancrée des temps nouveaux, vous avez donné de votre temps et de vos idées, sans frais de déplacement et sans perdiem ! Il m’a été même rapporté que certains -souvent des personnes d’un âge avancé- se sont déplacés de quartiers des plus éloignés de Bamako, parfois avec des moyens de transports de fortune, en vue de venir apporter leurs idées à la contribution de la construction de ce Maliden-Kura dans le Malikura, que nous appelons de tous nos vœux !Ces contributions si enthousiastes prouvent à suffisance la pertinence et l’opportunité de cette initiative magistrale des Hautes Autorités de la Transition. Soyez-en remerciés !Mesdames et Messieurs les MinistresChers collègues, la solidarité gouvernementale attendue s’est parfaitement manifestée dans cet ouvrage. Puisque plus d’une fois, plus d’une moitié des membres du Gouvernement, vous avez accepté de vous déplacer en personne pour mieux comprendre les enjeux et contribuer à hauteur de souhait à toutes les réflexions. Je voudrais vous dire, comme on le dit chez nous, Merci pour vous-mêmes, car il s’agit de notre travail à tous.C’est le lieu de vous demander de bien vouloir transmettre à vos collaborateurs, tous nos remerciements pour les travaux hautement appréciés des séances, souvent inopinées, d’élaboration des plans sectoriels.Mesdames, MessieursDésormais, dénombrer et conceptualiser ces valeurs sont certes notre mission, mais nous ferons ussi en sorte également que leur bonne pratique, par les citoyens, les communautés et les institutions et structures, soit vécue et intégrée au quotidien.Monsieur le Président du Comité des Experts, nous avons noté avec une bienveillante attention toutes vos recommandations, je puis vous donner l’assurance qu’elles seront transmises et dûment prises en charge. Mais plus spécifiquement, celle de mettre sur pied un mécanisme de gouvernance et de veille, garant de l’effectivité de ce Programme, constituera pour nous une préoccupation primordiale.Mesdames et Messieurs les Ministres, chers collèguesMesdames, Messieurs,Je vous exhorte donc à examiner avec toute la gravité requise, le plan d’action national qui est soumis à votre analyse durant ces deux jours de travaux.Il ne fait nul doute que le PNEV reste aujourd’hui une des pierres angulaires du vaste chantier de la refondation, pour l’avènement d’un nouveau Mali.C’est avec cette note d’espoir que je formule le vœu pour que de cet atelier de validation germe un document finalisé du PNEV et son Plan d’Action.Je vous renouvelle avec la même ferveur, ce que je vous disais lors de la dernière session : vous avez fait votre travail, nous ferons le nôtre pour enclencher la mise en œuvre de cet important travail, afin que vos journées de labeurs et vos nuits d’insomnie ne soient vaines.Tout en souhaitant assiduité, rigueur et perspicacité à tous les participants, je déclare ouvert l’Atelier de validation du Programme National d’Éducation aux Valeurs assorti de son Plan d’action.Je vous remercie de votre aimable attention !

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

Liste des membres additifs du CNT : La déception du Haut conseil islamique du Mali

La nomination des membres additifs du Conseil national de transition par décret présidentiel fait jaser. La frustration née de...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img