lundi, décembre 5, 2022

Accès à l’électricité à moindre coût : Bientôt des compteurs électriques made in Mali

Must Read

Dans le cadre d’un partenariat entre la société chinoise Elect Afric et EDM-SA, le Mali  aura très bientôt une unité de production de compteurs électriques et accessoires. La première pierre de l’infrastructure a été posée par le Premier ministre par intérim, le col. Abdoulaye Maïga, hier jeudi 29 septembre 2022 à Kambila, cercle de Kati, région de Koulikoro.

Avec pour objectif de répondre à la forte demande de compteurs électriques au Mali dont l’importation ralenti très considérablement l’élan de distribution  de l’électricité à tous et à moindre coût, la société nationale d’énergie (EDM), en partenariat avec Elect Afric, a  lancé, hier jeudi 29 septembre 2022, la construction d’une unité de production de compteurs électriques et accessoires au Mali.

La première pierre a été posée par le Premier ministre par intérim, le col. Abdoulaye Maïga, en présence du ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau, Lamine Seydou Traoré, ainsi que  des autorités administratives et locales de la région de Koulikoro.

Selon le ministre de tutelle, cette nouvelle infrastructure permettra de réduira très certainement le besoin en compteurs électriques (60 000 par an) que la société énergie du Mali a très souvent du mal à absorber.  « Il est impérieux de pouvoir répondre aux sollicitations de branchement en électricité des populations dans un contexte où la demande augmente de façon exponentielle avec un taux de croissance de l’ordre de 10 à 12%  par an », a indiqué Lamine Seydou Traoré,  tout en soulignant qu’en plus du nombre, cette nouvelle unité de production permettra également à EDM de faire un choix technologique correspondant le mieux à ses besoins. « Désormais EDM disposera de compteurs répondant à ses besoins en tout temps et en tout lieu », s’est-il réjoui.

Logée dans la commune rurale de Kambila, cercle de Kati, région de Koulikoro, la nouvelle unité de production de compteurs électriques et accessoires est la concrétisation d’un projet inscrit « en bonne place » dans le plan de développement du secteur de l’énergie au Mali. En plus de sa contribution au besoin en compteurs électriques, cette nouvelle unité de production  créera  aussi, selon le directeur général de Elect Afric, Oumar Koné,  près de 200 emplois direct et des centaines d’emplois indirects.

Une occasion pour le Premier ministre par intérim, le col. Abdoulaye Maïga, d’attirer l’attention de tous que certes la question de sécurité est un impératif du gouvernement de la transition, mais les autres secteurs de développement ne sont pas marginalisés. Selon lui, l’Etat a un regard sur tous les domaines. C’est pourquoi, tout en rappelant que l’usine de fabrication de Ciment dont la première pierre a été posée par le président Assimi Goïta lui-même à Dio, est une entreprise cent pour cent d’opérateurs privés maliens, le col. Abdoulaye Maïga a rassuré les investisseurs du monde entier que le Mali est une terre d’opportunité. « Le Mali est un pays qui est ouvert à tous les partenaires, sans distinction aucune », a-t-il indiqué, tout en mentionnant que les seules exigences du président de la transition, le col. Assimi Goïta sont : « Le respect de la souveraineté du Mali ; le respect de nos choix stratégiques et surtout la prise en compte des intérêts de notre peuple   dans toutes les décisions prises », a-t-il noté.

Issa Djiguiba

Source: LE PAYS

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

Liste des membres additifs du CNT : La déception du Haut conseil islamique du Mali

La nomination des membres additifs du Conseil national de transition par décret présidentiel fait jaser. La frustration née de...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img