samedi, mai 21, 2022

Approvisionnement en produits de première nécessite : le gouvernement rassure la population

Must Read

En prélude au mois de ramadan, le directeur général du Commerce et de Concurrence, Boucadary Doumbia a rencontré les hommes de médias pour échanger et informer sur la situation d’approvisionnement du Mali des produits de première nécessité. C’était ce vendredi 25 mars 2022, au Grand hôtel de Bamako.

Cette rencontre de la direction du Commerce et de Concurrence avec la presse est un cadre d’échange et de partage sur ce que l’État fait comme effort pour soulager les populations. Le directeur Doumbia a profité des micros des journalistes pour informer que des opérateurs agro businessmen se sont engagés à approvisionner le marché de plus 5000 têtes des bœufs. Le plan d’urgence de sécurité alimentaire, les opérateurs entendent importer plus de 200 000 tonnes de riz.
Le directeur général du Commerce et de Concurrence, Boucadary Doumbia n’a pas oublié de rappeler le rôle de l’État malien dans le commerce. Selon lui, son rôle est de rendre transparent les transactions, de faire en sorte que les opérateurs respectent les textes législatifs et réglementaires en matière du commerce et de lutter contre les pratiques frauduleuses. Il a aussi expliqué les différentes causes de la flambée des prix sur le marché. À ses dires, les difficultés constatées montrent à suffisance que la situation est plutôt exacerbée par des facteurs liés à la crise sécuritaire et sanitaire. Le gouvernement a voulu cette réflexion pour partager les informations sur la cherté des denrées, dit le directeur Boucadary Doumbia, avec les hommes de médias pour faire cesser les mauvaises interprétations qui ont tendance à diluer les efforts du gouvernement. Toutefois, le directeur général du Commerce et de Concurrence rassure la population malienne concernant l’approvisionnement des denrées alimentaires. « À travers le dispositif de surveillance qu’on a mis en place, les stocks disponibles auprès des opérateurs principaux, le flux des évacuations des produits enregistrés chaque semaine et le flux des importations de ces denrées, on est en mesure de rassurer la population qu’il n’y aura pas de rupture de stocks. Le mois de ramadan se passera dans les bonnes conditions » déclare le directeur général du Commerce et de Concurrence.

Falaye Sissoko

Source : Canard Déchainé

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

VISITE DE LA VICE-PRÉSIDENTE DU BENIN AU MALI: VA-T-ON VERS LA LEVÉE DES SANCTIONS ÉCONOMIQUES ?

Le mardi 17 avril dernier, la vice-présidente du Benin , Mariam Chabi Talata Zime, a effectué une visite au ...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img