samedi, mai 21, 2022

Fête du Coton à Koutiala : Assimi Goïta invite les contonculteurs à mettre fin à leurs divergences internes

Must Read

La grande production de coton lors de la campagne agricole 2021-2022 a permis au Mali d’occuper la première place dans l’espace Ouest Africaine. Une occasion pour Koutiala, capitale de l’or blanc, de convier le président de la transition, le colonel Assimi Goïta à la traditionnelle fête dédiée au coton. Objectif : lui magnifier leur gratitude pour tous les efforts qu’il a consentis avec son gouvernement pour la relance de la culture du coton au Mali. Très ému, le président de la transition a saisi l’occasion pour inviter les acteurs de la filière coton à définitivement mettre fin aux divergences internes qui minent ce secteur depuis très longtemps.

L’arrivée du président de la transition, le colonel Assimi Goïta dans la capitale de l’or blanc, le samedi 19 mars 2022, était considérée comme une double fête pour bon nombre d’habitants. Célébrer la victoire du Mali en tant que premier producteur du coton en Afrique occidentale et par ricochet célébrer le choix de leur terroir comme première destination du colonel Assimi Goïta depuis son investiture à la présidence de la transition.  L’un de leurs dont le patriotisme charme aujourd’hui au-delà des frontières maliennes. C’est pourquoi, un accueil digne de son rang lui a été accordé par l’ensemble des forces vives de la région de Koutiala et immortalisé par l’octroi d’un cheval blanc, symbole de royauté dans la société traditionnelle malienne.

De son atterrissage devant le camp militaire au stade Sidiki Ouattara de Koutiala, le cortège présidentiel de Assimi Goïta circulait au rythme d’un bain de foule dont certains sont venus lui réaffirmer leur soutien et d’autres, juste voir de visu le héros national. Même atmosphère ambiante au niveau du stade municipale qui a refusé du monde à deux heures avant l’arrivée de la délégation malgré le soleil ardent. Un stade au couleur de la diversité culturelle sous l’œil observateur des représentants de l’ensemble des autorités locales et coutumières.

En effet, le porte-parole des chefs de village, Adama Kouyaté a rappelé, lors de ses mots de bienvenue, la place importante de Koutiala dans la culture du coton au Mali. Après quelques moments de turbulence dans ce secteur qui ont d’ailleurs risqué de lui être fatal, il a fallu une attention particulière des plus hautes autorités de la transition pour redonner espoir à la culture du coton au Mali. Parmi ces grands investissements figure entre autres, le maintien de la subvention des intrants agricole, l’augmentation du prix du coton graine de 250 à 280 franc FCFA, le paiement des arriérés ainsi que d’autres dépenses qui couteront à l’Etat un investissement global de 39 milliards de nos franc CFA. A cette volonté politique du gouvernement, il faut ajouter l’accompagnement technique des services agricoles et l’engagement des contonculteurs pour permettre au Mali de faire une production record de plus de 760 000 tonnes au titre de la campagne agricole 2021-2022 et d’occuper la position de premier producteur coton en Afrique de l’Ouest.  Mais malgré cet exploit, l’espoir est toujours de mise que le Mali dépasse cette quantité si toutefois, la même dynamique maintenue. C’est pourquoi, après avoir décerné des attestations de reconnaissances aux trois premiers secteurs de culture du coton, notamment Dioila, Beleko et Yorosso, le président de la transition, le colonel Assimi Goïta a invité les acteurs de la filière du coton à profiter de cette occasion de fête pour mettre définitivement fin aux dissensions entre eux qui  minent l’épanouissement de la filière coton depuis très longtemps. Une occasion pour lui encore, d’appeler tous les Maliens à l’union autours de l’essentiel, car selon lui, cet exploit des producteurs du coton est un exemple et une référence pour les Maliens de tous les autres secteurs d’activités. A ses dires, le Mali Kura, dont-t- on veut, demande de telles grandes actions pour rendre l’honneur et la fierté au peuple. Par ailleurs, a- il rappelé qu’aucun bonheur ne peut s’obtenir sans difficulté d’où la nécessité pour chaque Malien d’accepter les défis du moment et faire des sacrifices pour l’intérêt supérieur du Mali.

Envoyé spécial à Koutiala Issa Djiguiba

Source: Le Pays- Mali

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

VISITE DE LA VICE-PRÉSIDENTE DU BENIN AU MALI: VA-T-ON VERS LA LEVÉE DES SANCTIONS ÉCONOMIQUES ?

Le mardi 17 avril dernier, la vice-présidente du Benin , Mariam Chabi Talata Zime, a effectué une visite au ...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img