samedi, mai 21, 2022

Conseil National du Patronat du Mali : Vers une « paix des braves » ?

Must Read

Les membres de l’administration provisoire du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) se sont rencontrés le vendredi 4 mars 2022 dans les locaux de l’institution. Cette prise de contact entre les membres de l’administration provisoire traduit, selon le vice-président, Boubacar H. Diallo, leur volonté de rassembler et d’instaurer la confiance entre les deux camps (le camp Mamadou Sinsy Coulibaly et le camp Diadié dit Amadou Sankaré), qui se disputent la présidence du CNPM.

La crise au sein du patronat malien est-elle sur le point de devenir un mauvais souvenir ? Les membres de l’administration provisoire du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM), installée après 16 mois de crise, en sont convaincus. « Nous avons eu de la chance aujourd’hui en étant les acteurs de cette crise et aussi les acteurs de la réconciliation. Nous avons eu de la chance que ce ne soient pas des Sénégalais et autres qui viennent nous réconcilier aujourd’hui », a déclaré Boubacar H. Diallo, le vice-président de l’administration provisoire du Conseil National du Patronat du Mali lors la rencontre. Cette administration provisoire, selon lui, son premier rôle est de rassembler et d’instaurer la confiance. « Parce qu’on vient de loin. de temps en temps, on peut se trouver dans un ancien clivage, mais je suis sûr et certain qu’au fil du temps, on va tous oublier cela et se retrouver dans une équipe qui a comme seul objectif : l’intérêt du secteur privé », a t-il expliqué. Il ajoutera : « Nous avons commis du tort à nos entreprises et à l’État aussi dans un pays en crise. Nous avons volontairement ajouté une crise à la crise. Par conséquent, il nous revenait de trouver une solution à cette crise et aujourd’hui, on l’a trouvée. Je remercie Diadié dit Amadou Sankaré et Mamoudou Sinsy Coulibaly. Ils ont accepté qu’on aille à la réconciliation. Ils ont tout fait pour que cette réconciliation se fasse. Et c’est la raison pour laquelle nous sommes là. Nous remercions les autorités qui nous ont regardés à distance dans une certaine méfiance et qui, aujourd’hui, sont stupéfaits de nous voir nous retrouver de cette manière. »

Pour sa part, Ibrahima Diawara, le 2eme vice-président de l’administration provisoire du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM), reste convaincu que la crise au sein du patronat est un vieux souvenir aujourd’hui. « Nous avons traversé des moments difficiles. Pendant un an et demi, nous nous sommes affrontés. Aujourd’hui, c’est la paix des braves. Il n’ y a ni vainqueur ni vaincu. Nous sommes tous des vainqueurs. Nous sommes des gens pragmatiques. Nous avons compris que ce combat ne nous mènera nulle part et nous avons décidé, sans l’aide de quelqu’un, de se mettre autour de la table et de résoudre nos propres problèmes », a indiqué Ibrahim Diawara.

De l’avis du 2eme vice-président de l’administration provisoire du Conseil National du Patronat du Mali, aujourd’hui, au CNPM, il n’ y a plus deux camps. « Il n’y a qu’un seul camp, le camp du CNPM qui s’est retrouvé. Il n’ y a qu’un seul vainqueur dans ce combat, c’est le patronat qui a gagné », selon Ibrahima Diawara.

M.K. Diakité

Source : Le Républicain

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

VISITE DE LA VICE-PRÉSIDENTE DU BENIN AU MALI: VA-T-ON VERS LA LEVÉE DES SANCTIONS ÉCONOMIQUES ?

Le mardi 17 avril dernier, la vice-présidente du Benin , Mariam Chabi Talata Zime, a effectué une visite au ...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img