samedi, mai 21, 2022

Montée en puissance des Forces Armée Maliennes (FAMa) : Bientôt le retour de la justice dans certaines zones de conflit

Must Read

Le ministère de la justice et des droits de l’homme, Garde des Sceaux, en collaboration avec la Minusma et le PNUD a organisé, le lundi 28 février 2022, un atelier de trois jours avec l’administration judiciaire sur les perspectives d’un redéploiement des autorités judiciaires et  pénitentiaires dans le centre et Nord du pays. L’évènement était placé sous la présidence du chef du département de la justice Mamoudou Kassogué avec à ses côtés le directeur national de l’affaires judiciaires et du sceau Mohamed Maouloud Nadjim, la représentante de la Minusma, Marie Guiraud etc.  

« Journées de réflexion et de planification stratégique sur la réforme de la justice et le déploiement des autorités judiciaires et pénitentiaires dans le centre et le nord » était le thème retenu pour cet atelier de trois jours organisé par le ministère de la justice et des droits de l’homme, Garde des Sceaux , en collaboration avec la Minusma et le programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) afin d’échanger sur les perspectives d’un retour des autorités judiciaires et pénitentiaires dans certaines zones de conflit. L’objet de cet atelier est principalement pour mieux rapprocher les points de vue sur la nécessité d’occuper les zones de conflit actuellement débarrassées des forces du mal, grâce à la montée en puissance des Forces Armées Maliennes (FAMa). Pour le ministre de la justice Mamoudou Kassogué, le retour de la justice est un préalable du reste des services de l’Etat. Donc durant trois jours, l’administration judicaire abordera en plus du retour de la justice dans certaines localités du centre et du nord, la loi d’orientation et de programmation du secteur de la Justice (LOPJ) et son plan d’action 2020-2024 ; les textes législatifs et règlementaires en cours de relecture par la commission permanente législative abritée par la direction nationale de l’affaires judiciaires et du sceau et la mise en œuvre de l’accord passé entre le gouvernement et les syndicats dans le cadre de la sécurité des acteurs de la justice au nord et au centre du Mali.

Tout en se réjouissant de la montée en puissance de l’armée qui donne l’élan d’espoir d’un retour de l’administration dans les zones auxquelles elle était absente à cause de la flambée de l’insécurité, le ministre Mamoudou Kassogué a adressé des chaleureuses félicitations aux FAMa. Il a aussi saisi l’occasion pour attirer l’attention des acteurs de la justice sur un certain nombre de sujets qui concerne la justice à savoir : les questions relatives à l’accord pour la Paix et la Réconciliation nationale issu du processus d’Alger ; loi d’orientation et de programmation du secteur de la Justice (LOPJ). Selon lui, ces réformes législatives envisagées dans le secteur de la justice participent à la mise en œuvre de la volonté des plus hautes autorités de l’Etat dans le cadre de la refondation du Mali. « Facteur de paix et de cohésion, la justice est considérée à juste titre comme l’un des socles majeurs pour la conduite de ce changement visant à bannir les comportements subversifs, et placer le citoyen au cœur de l’action de l’Etat » a indiqué le ministre Kassogué à cette occasion, selon le quotidien national l’Essor.

Issa Djiguiba

Source: LE PAYS

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

VISITE DE LA VICE-PRÉSIDENTE DU BENIN AU MALI: VA-T-ON VERS LA LEVÉE DES SANCTIONS ÉCONOMIQUES ?

Le mardi 17 avril dernier, la vice-présidente du Benin , Mariam Chabi Talata Zime, a effectué une visite au ...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img