samedi, mai 21, 2022

Sanctions ciblées de l’UE contre des responsables maliens : Un discrédit pour la France et la CEDEAO

Must Read

L’Union européenne a pris des sanctions individuelles contre 5 responsables de la transition malienne, à savoir le Premier ministre Choguel Kokalla Maiga, les ministres Ibrahim Ikassa Maiga et colonel Ismaël Wagué, le Président du CNT, le colonel Malick Diaw et Adama Ben Diarra du CNT. Ces sanctions bien que condamnées par des partis, groupements politiques et personnalités individuelles au Mali, sont un discrédit pour la CEDEAO et la France dont le souhait est de voir le Mali isolé par toutes les organisations, sous régionales, régionales et internationales.

 

Les pays et organisations dont le souhait est de voir le Mali isolé sont déçus après le verdict de l’Union européenne qui , au lieu de céder aux injonctions de la France qui voudrait la voir sévèrement frapper le Mali, a adopté des sanctions ciblées contre certains responsables de la Transition malienne, dont notamment le Premier ministre Choguel Kokalla Maiga, les ministres Ibrahim Ikassa Maiga et colonel Ismaël Wagué, le Président du CNT, le colonel Malick Diaw et Adama Traoré dit Ben Le Cerveau du CNT. Ces sanctions ciblées font certes, mal, mais semblent être une victoire du Mali contre ceux qui voulaient son isolement.

En effet, k’Union Européenne (UE) a sanctionné ces cinq responsables maliens, le vendredi 4 février, accusés selon elle, de faire obstacle à la transition. Ces sanctions consistent en une interdiction d’entrée sur le territoire de l’Union Européenne et un gel de leurs avoirs. Il est en outre interdit aux personnes et entités de l’Union Européenne de mettre des fonds à la disposition de ces cinq responsables.

Les colonels Malick Diaw et Ismaël Wagué sont considérés l’Union Européenne comme les instigateurs du coup d’Etat d’août 2020 au cours duquel les militaires ont renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta. En outre, Ibrahim Ikassa Maïga, ministre de la Refondation depuis juin 2021, et Adama Ben Diarra sont également ciblés pour avoir joué un rôle clé dans le renversement du président Keïta, selon l’Union Européenne. Ces sanctions sont d’ailleurs condamnées par plusieurs maliens.

Un discrédit pour la France et ses soutiens

Quoi qu’on puisse dire, ces sanctions sont un échec cuisant pour la France dont les autorités n’ont pas caché leur intention de faire du Mali un pays isolé. Même chose pour la CEDEAO et l’UEMOA qui ont infligé des sanctions injustes contre le Mali. Un point à soulever :le Royaume de Danemark semble avoir compris les jeux troubles des autorités françaises pour ce qui concerne le dossier malien et cherche aujourd’hui à régulariser sa coopération avec le Mali après l’épisode du retrait de ses troupes illégalement déployées sur le territoire malien dans le cadre de la Force Takuba. En effet, le jeudi dernier, une délégation danoise, conduite par l’Ambassadeur du Royaume de Danemark accrédité au Mali, M. Rolf Holmboe, a été reçue par le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Colonel Sadio Camara.

Cette rencontre visait a apporté plus d’éclaircissement et d’explication en matière de coopération dans plusieurs domaines entre les deux pays. Au menu des échanges, il a été question du partenariat entre le Royaume de Danemark et la République du Mali dans les domaines d’assistance socioculturelle et sécuritaire. Une rencontre jugée fructueuse et chaleureuse par l’Ambassadeur du Royaume de Danemark qui a affirmé la disponibilité de son pays à œuvrer aux côtés des maliens partout où besoin sera. M. Rolf Holmboe espère que cette coopération sera pérenne pour le bonheur des deux pays.

Le Mali est aujourd’hui comme une digue d’après le premier ministre Choguel Kokalla Maïga. Personne n’a intérêt à ce qu’il tombe.

B. Guindo

Source: LE PAYS

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

VISITE DE LA VICE-PRÉSIDENTE DU BENIN AU MALI: VA-T-ON VERS LA LEVÉE DES SANCTIONS ÉCONOMIQUES ?

Le mardi 17 avril dernier, la vice-présidente du Benin , Mariam Chabi Talata Zime, a effectué une visite au ...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img