Accueil » Politique » Goodluck JONATHAN, émissaire de la CEDEAO : « Nous ne sommes pas venus avec un message particulier »

Goodluck JONATHAN, émissaire de la CEDEAO : « Nous ne sommes pas venus avec un message particulier »

A sa sortie d’audience avec le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, l’émissaire de la CEDEAO, Goodluck Jonathan a expliqué les raisons de sa visite au Mali. Mais il a précisé qu’il n’est pas venu avec un message particulier des chefs d’État de l’organisation sous régionale.

 

Le médiateur de la Communauté économiques des États de l’Afrique de l’Ouest, l’ancien président nigérian, Goodluck Jonathan était à Bamako hier, mercredi 5 janvier 2022. « Aujourd’hui, à Bamako, nous avons poursuivi nos consultations sur le programme de transition et les efforts de rétablissement de la démocratie en République du Mali », a publié l’intéressé sur sa page Facebook.

La raison de la visite de l’émissaire de la CEDEAO est connue : le chronogramme de fin de transition soumis au leader de l’organe sous régionale par les autorités maliennes.

Au cours de cette visite, Goodluck a été reçu par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta.

Au sortir de la rencontre, le médiateur de la CEDEAO a déclaré :« Nous ne sommes pas venus avec un message particulier ». Sa mission, à l’en croire, a pour objectif d’échanger avec les autorités maliennes afin de mieux comprendre les décisions issues des Assises et faire un compte-rendu aux Chefs d’État. « Cette rencontre a enregistré la présence du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, de celui de la Refondation de l’État, Chargé des relations avec les Institutions. On y notait aussi la présence du Président du Panel des hautes personnalités et celui de la Commission d’organisation des Assises nationales de la Refondation », a écrit la présidence de la République sur sa page.

Il faut rappeler que les participants aux Assises nationales de la refondation ont recommandé la prolongation de la transition de 6 mois à 5 ans. C’est suite à ces recommandations qu’un chronogramme de 5 ans avait été soumis au Président en exercice de la CEDEAO, la semaine dernière après recommandation de la Conférence des Chefs d’État. Aussi, le ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop, à la tête d’une délégation, a entrepris des démarches auprès des chefs d’État de la CEDEAO qui tiendront un sommet extraordinaire sur la situation au Mali, le 9 janvier prochain.

Boureima Guindo

Source: LE PAYS

 

À propos MOM Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le professeur Salikou Sanogo sur la crise au sein de l’URD : « Les textes nous donnent raison… »

Alors qu’un congrès extraordinaire a été tenu par des membres du bureau pour désigner un ...

Mali: hommage national à IBK et début du deuil national de trois jours

Au Mali, un hommage national est rendu ce vendredi à l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta ...

SUITE L’ENTRETIEN TELEPHONIQUE ENTRE LE COLONEL ASSIMI GOÏTA ET ANTONIO GUTERRES: LES AUTORITÉS DE LA TRANSITION AUTORISENT LA MINUSMA À REPRENDRE SES SERVICES AÉRIENS

L’entretien téléphonique entre le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta et le Secrétaire ...

Mali: l’ancien général Souleymane Y Sidibé dit Bebel decédé

l’ancien général à la retraite Souleymane Yacouba Sidibé est décédé ce mardi 18 janvier 2022. ...

20 janvier 1961-20 janvier 2022 : L’armée malienne, un combat continu au service du Mali !

Créée le janvier 1961, l’armée malienne fête, demain, ses 51 ans. Malgré les défis qui ...

Manifestations de soutien à la Transition. : Les sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA dénoncées

A l’appel des autorités de la Transition pour dénoncer les sanctions infligées par la Communauté ...