dimanche, décembre 4, 2022

Coopération Mali-Canada : De la logistique pour les services de santé

Must Read

Le gouvernement canadien s’inscrit dans le partenariat fécond, notamment dans l’accompagnement de notre pays en termes de renforcement de la logistique. C’est dans cet esprit qu’il a fait don de 36 véhicules (des Pick-up) au ministère de la Santé et du Développement social, mercredi dernier à la direction générale de la santé. Ces véhicules d’une valeur totale de 619,7 millions de Fcfa renforceront les capacités d’intervention des services techniques à tous les niveaux de la pyramide sanitaire.

Selon le chargé d’affaires de l’ambassade du Canada dans notre pays, François Picard, la programmation canadienne dans le secteur de la santé au Mali totalise près de 84 milliards de Fcfa. Elle est répartie entre 12 projets sur la période de 2018-2019 à 2026-2027 et représentant plus de 40% du portefeuille bilatéral.

Au cours des deux dernières années, le Canada a versé un peu plus de 7,6 milliards de Fcfa au gouvernement malien, sous forme d’appui budgétaire sectoriel, a-t-il relevé. Ceci fait suite à un important appui budgétaire en santé maternelle néonatale et infantile (SMNI) et des appuis budgétaires directs aux régions de plus de 35 milliards de Fcfa entre 2012 et 2018.

«Je tiens à saluer l’esprit de collaboration qui a prévalu entre mon équipe et les vôtres lors de l’élaboration et la validation des plans d’utilisation, notamment avec la Cellule de planification et de statistique (CPS) et la Direction des finances et du matériel (DFM)», a déclaré le chargé d’affaires à l’ambassade du Canada dans notre pays.

Quant à la ministre de la Santé et du Développement social, Mme Diéminatou Sangaré, elle a témoigné du soutien du département à la coopération bilatérale entre nos deux pays à travers l’entente de contribution de l’appui budgétaire à la santé sexuelle et reproductive au Mali, signée en juillet 2018 pour une enveloppe de 17,7 millions de dollars canadiens.

«Ces acquisitions vont contribuer à rehausser le niveau des indicateurs de certains déterminants identifiés dans l’entente de la contribution. Il s’agit, entre autres, d’assurer un meilleur accès à des services de santé sexuelle et reproductive de qualité, d’accroître l’accès à l’éducation sexuelle, d’accroître l’investissement dans la planification familiale, de réduire les violences basées sur le genre, les mariages d’enfants, ceux précoces ou forcés et les mutilations génitales féminines.

Le gouvernement se félicite de l’excellence de la coopération avec les partenaires techniques et financiers en général et avec le Canada en particulier dans le cadre de l’amélioration de la santé de nos populations, a indiqué la ministre en charge de la Santé.

Il faut aussi souligner que l’ambassade du Canada souhaite prochainement remettre à notre pays des ambulances. Ce processus est déjà en cours de préparation. Pour améliorer les services de santé en tenant compte des besoins des femmes et des enfants, ces projets permettront également au ministère de la Santé et du Développement social de fournir des équipements et des intrants pour des Soins obstétricaux et néonataux d’urgence (SONU) aux services déconcentrés.

Mariam Suzane Oumar BA

ESSOR

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

Liste des membres additifs du CNT : La déception du Haut conseil islamique du Mali

La nomination des membres additifs du Conseil national de transition par décret présidentiel fait jaser. La frustration née de...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img