Accueil » Internationale » Niger : La France annonce avoir abattu un chef de l’EIGS

Niger : La France annonce avoir abattu un chef de l’EIGS

L’état-major français a annoncé hier avoir “neutralisé” au Niger Soumana Boura, l’un des auteurs de l’assassinat de six humanitaires français, de leur guide et de leur chauffeur nigériens en août 2020 dans le parc de Kouré, revendiqué par le groupe État islamique au Grand Sahel (EIGS).

“Le 20 décembre 2021, au Niger, les forces françaises de l’opération Barkhane ont conduit une opération visant un chef de groupe de l’État islamique au Grand Sahara. Au cours de cette opération, en étroite coordination avec les autorités nigériennes, la force Barkhane a neutralisé Soumana Boura”, peut-on lire dans ce communiqué.

“Après l’avoir localisé dans une zone sanctuaire de l’EIGS au nord de la ville de Tillabéri, puis formellement identifié, il a été neutralisé par une frappe aérienne. Un groupe commando a ensuite été héliporté pour reconnaître et fouiller la zone de la frappe”.

Soumana Boura, rappelle la même source, présenté comme un chef de l’EIGS, dirigeait un groupe de plusieurs dizaines de combattants actifs de l’EIGS dans la zone de Gober Gourou et de Firo, dans l’Ouest du Niger. Il faisait partie “du commando qui, sur ordre d’Abou Walid Sahraoui, neutralisé par la Force Barkhane en août 2020, a exécuté froidement huit personnes, dans le parc de Kouré, au sud-est de Niamey.

Cette nouvelle élimination d’un cadre terroriste “permet en particulier de lutter contre l’expansion de l’EIGS et de l’empêcher de prendre le contrôle de certaines parties de la région des trois frontières”, souligne l’État-major, en rappelant que les armées françaises restent déterminées à combattre les groupes armés terroristes avec leurs partenaires sahéliens et leurs alliés.

Cette mort est un nouveau coup majeur contre l’EIGS, enseigne de Daech au Sahel, qui a perdu plusieurs de ses cadres au cours des derniers mois. Il s’agit notamment d’Almahmoud Ag Baye, Issa al-Sahraoui, Abou Abderahmane al-Sahraoui, et Adnan Abou Walid al-Sahraoui.


Massa SIDIBÉ

ESSOR

À propos MOM Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

LE MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ABDOULAYE DIOP SUR LE PLATEAU DE L’ORTM: « Nous saluons la décision de l’Union Africaine de nous tendre la main et nous allons aussi prendre cette main »

Le chef de la  diplomatie  malienne  était l’invité de  la télévision  nationale  ORTM  en vue ...

SANCTIONS DE L’UNION EUROPÉENNE CONTRE LE MALI: LE SORT DU MALI DEBATTU DEMAIN LORS D’UNE RÉUNION DES MINISTRES DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DES PAYS DU G5 SAHEL

Pour s’aligner aux sanctions de la CEDEAO infligées à notre pays lors du sommet extraordinaire ...

Le Mali demande au Danemark de retirer ses troupes du pays

Le Mali a fait savoir lundi qu’il avait demandé au Danemark de retirer immédiatement ses ...

Sanctions contre le Mali : Union africaine soutient la CEDEAO et propose une transition de 16 mois

Le vendredi 21 janvier 2022, le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine ...

Le professeur Salikou Sanogo sur la crise au sein de l’URD : « Les textes nous donnent raison… »

Alors qu’un congrès extraordinaire a été tenu par des membres du bureau pour désigner un ...

À la Une: l’incertitude au Burkina Faso

  Des tirs d’armes qui crépitent hier matin dans divers camps militaires de Ouagadougou ainsi ...