lundi, décembre 5, 2022

ANR : Les recommandations des cercles

Must Read

Gao : INSTAURER LA SÉCURITÉ ET ACCÉLÉRER LE PROCESSUS DE DDR

Dans le Cercle de Gao, les participants aux Assises nationales de refondation (ANR) ont recommandé de procéder à la révision de la Constitution du 25 février 1992 d’ici 12 mois, de mettre en application les propositions immédiatement après les Assises nationales, d’instaurer et de ramener la sécurité et d’accélérer le processus de DDR.

Ils ont aussi demandé d’accorder une attention particulière aux préoccupations locales, notamment la sécurité alimentaire (homme et bétail), de corriger toutes les insuffisances du système éducatif et de supprimer le financement public des partis politiques.

Abdourhamane TOURÉ
Amap-Gao

Yorosso : TROIS ANS POUR LA TRANSITION
La phase locale des ANR qui a pris fin jeudi 16 décembre 2012 à Yorosso, a formulée plusieurs recommandations. Il s’agit, entre autres, de donner un délai de trois ans à la Transition, de l’instauration de la sécurité sur toute l’étendue du territoire nationale, de la réduction du nombre des partis politiques à trois, de la suppression de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM).

Amadou Yaya GOÏTA
Amap-Yorosso

Bankass : DÉPLOIEMENT DE L’ARMÉE DANS LES COMMUNES
Les participants aux travaux des ANR à Bankass ont demandé que les communes soient érigées en cercles. Ils ont aussi proposé la prolongation de la Transition à deux ans, la sécurisation des route nationale 15 (RN15), le redéploiement de l’Armée dans les différentes communes, l’application de l’article 39 pour apaiser le climat social, le désarmement de toutes les milices et le retour des déplacés.

Abdoul Kader GUINDO
Amap-Bankass

Diré : ENGAGER DES POURPARLERS AVEC IYAD AG GHALY ET AMADOU KOUFA
Après de débats houleux, les responsables communaux et ceux de la société civile du Cercle de Diré ont recommandé de corriger les problèmes liés aux cartes NINA, d’engager des pourparlers avec les terroristes Iyad Ag Ghaly et Amadou Koufa, de doter les services de sécurité en ressources humaines suffisantes et moyens logistiques adéquats, de permettre le retour de l’Administration sur l’ensemble du territoire.

  1. Almoustapha
    Amap-Diré

Koulikoro : UN DÉPUTÉ POUR 50.000 HABITANTS
À l’issue de débats francs et instructifs, les 100 participants du Cercle de Koulikoro ont recommandé, à l’unanimité, la prolongation de la Transition, même si des divergences sont apparues dans sa durée. Ils ont aussi proposé d’insérer la Charte de Kurukan Fuga dans le préambule de la Constitution du Mali, de revoir le mode de désignation des membres de la Cour constitutionnelle. Ils ont également recommandé un député pour 50.000 habitants, quel que soit le découpage administratif et ramener tous les fonctionnaires dans le statut général de la Fonction publique,
Amadou MAÏGA
Amap-Koulikoro

Kita : UNE JUSTICE ET UNE ÉDUCATION DE QUALITÉ POUR TOUS

Pour cette phase locale des ANR, les représentants des différentes couches socioprofessionnelles des 33 communes du Cercle de Kita ont proposé le renforcement du dispositif sécuritaire, l’amélioration de la gouvernance, une justice et une éducation de qualité pour tous.
Mohamed Fabrice
Amap-Kita

Dioïla : CRÉATION D’UN ORGANE UNIQUE DE GESTION DES ÉLECTIONS
Les participants aux ANR au niveau du Cercle de Dioïla, les acteurs ont recommandé la création d’un organe unique de gestion des élections, la réduction du nombre des partis politiques, la réduction du taux de financement des partis politiques, la prolongation de la Transition à trois ans, l’organisation des Assises nationales sur l’éducation et la santé, la relecture du statut des élus communaux, le retour de l’Administration et des Forces de défense et de sécurité sur toute l’étendue du territoire national.

Daniel FOMBA
Amap-Dioïla

Banamba : RÉDUCTION DES POUVOIRS DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE
Dans le Cercle de Banamba, les participants aux ANR ont reccommandé le désarmement de tous les groupes armés, l’adoption d’une approche plus offensive dans la lutte contre l’insécurité, l’introduction de la proportionnelle aux élections législatives, la transformation de la Section des comptes de la Cour suprême en Cour des comptes, la réduction des pouvoirs du président de la République.

Abdoulaye TRAORÉ
Amap-Banamba

Kangaba : RÉDUCTION DU NOMBRE DES PARTIS POLITIQUES
Dans l’ensemble, les ANR au niveau du Cercle de Kangaba, les participants ont proposé un État unitaire, laïc, la réduction du nombre des partis politiques à trois grandes formations et la réduction de leur financement. Ils ont aussi pour une prolongation de la Transition jusqu’en 2024.

Sidy DOUMBIA
Amap Kangaba

Ségou : INTERDIRE L’ESCLAVAGE SOUS TOUTES SES FORMES
Les participants des ANR au niveau du Cercle de Ségou ont recommandé la mise en œuvre effective des résultats de la synthèse des travaux au niveau national, la prorogation de la Transition et l’interdiction de l’esclavage sous toutes ses formes, le transfert des compétences et des ressources aux collectivité territoriales, le retour des déplacés internes et des réfugiés dans leurs zones d’origine ainsi que le raffermissement des liens de collaboration entre le Mali et la communauté internationale.

Mamadou SY
Amap-Ségou

Bla : PROLONGER LA TRANSITION DE 18 MOIS

La plénière des ANR niveau du Cercle de Bla a produit un rapport général et des recommandations pour faire un Mali de paix et de cohésion sociale : instaurer l’autorité de l’État, augmenter la durée de la Transition de 18 mois, mettre en application les résultats des ANR, ramener la stabilité dans le pays avant toutes les élections, instaurer le système syllabique comme l’unique système éducatif dans l’enseignement public au Mali, créer une unité spéciale d’intervention à Bla.

Moussa OUERE
Amap-Bla

Goundam : PRIORITÉ À LA SÉCURITÉ
Le problème de l’insécurité demeure la priorité des priorités, établir la sécurité dans le Cercle pour un développement harmonieux, renforcer les bases militaires, le recrutement massif des agents de défense et de sécurité, multiplier les bases et occuper toutes les bases abandonnées, la sensibilisation de grande envergure afin d’éveiller en chaque Malien la fibre patriotique, éviter la culture du sentiment d’exclusion sont, entre autres, recommandations des travaux des ANR dans le Cercle de Goudam.

Almahadi A TOURÉ
AMAP-Goundam

Koro : ÉRIGER LE CERCLE DE KORO EN RÉGION
À Koro, les participants aux ANR ont fait plusieurs recommandations. Il s’agit d’ériger le Cercle de Koro en Région, d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens sut toute l’étendue du Cercle, de réaliser les travaux de l’axe routier Koro-Bondo-Dioungani-Dinangourou-Yoro, d’assurer la sécurité alimentaire, d’intégrer les sortants de écoles de formation dans la Fonction publique, d’améliorer le traitement des élus locaux.

Moussa NIANGALY
AMAP-Koro

Kadiolo : AMÉLIORER LE SYSTÈME JUDICIAIRE
Les rideaux sont tombés, jeudi après-midi, sur les travaux des ANR à Kodiolo. Les acteurs du Folona ont levé toute équivoque quant à la structure unitaire de l’État malien et sa laïcité. Pour eux, l’autorité de l’État doit être établie sur tout le territoire national et le système judiciaire doit être amélioré. Ils ont aussi proposé le renforcement des capatié de l’Armée et l’érection du Cercle de Kadiolo en Région.

Naby Issa
OUATTARA
Amap-Kadiolo

Kayes : RELECTURE DE LA CHARTE DES PARTIS POLITIQUES
Les participants du Cercle de Kayes ont adopté des recommandations parmi lesquelles le bitumage des routes (Bamako-Bafoulabé-Kayes ; Sadiola-Kéniéba ; Kayes-Aourou-Kiffa) et la réhabilitation des axes Bamako-Kayes-Dakar et Kayes-Yélimané, sans oublier l’aménagement des pistes rurales. Ils ont aussi proposé la réduction à cinq du nombre de partis politiques, la relecture de la Charte des partis politiques, la réduction du financement des partis politiques.


Bandé Moussa
SISSOKO
Amap-Kayes

Mopti : RÉDUCTION DU NOMBRE DES INSTITUTIONS
Les travaux des ANR dans le Cercle de Mopti ont connu leurs épilogues tard dans la soirée du jeudi 16 décembre avec des recommandations comme la réduction des institutions à six avec la suppression de la Haute cour de justice et le Haut conseil des collectivités territoriales, la limitation des prérogatives de la Cour constitutionnelle et l’élaboration d’une nouvelle Constitution sont aussi des propositions ressorties des travaux, la valorisation des chefs coutumiers, la dépolitisation de l’École, la moralisation du recrutement et la formation des enseignants.
Dramane
COULIBALY
Amap-Mopti

Niono : DÉPOLITISATION DE L’ARMÉE ET DE LA JUSTICE
Au terme des travaux des Assises nationales de la refondation phase cercle, les délégués des 12 Communes de la circonscription de Niono, recommandent, entre autres, la limitation du nombre de partis politiques à trois, la réduction du financement des partis politiques à 0,10%, la moralisation des campagnes électorales, la dépolitisation de l’Armée et de la justice, la promotion de l’entrepreneuriat jeune par la création de Petites et moyennes entreprises (PME), la réduction de l’âge à la retraite, l’instauration de la sécurité sur l’ensemble du territoire.

Mahamadou
SAMAKÉ
Amap-Niono

Tominian : REVOIR LE SYSTÈME ÉLECTORAL
Les participants aux ANR du Cercle de Tominian ont formulé des recommandations : réaliser la maquette du monument Bazani Théra à Tominian, revoir le système électoral, réaliser une adduction d’eau au Lycée public de Tominian, et améliorer les critères de sélection des médaillés de la Nation

Sadraac TIENOU
Amap-Tominian

Source : ESSOR

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

Liste des membres additifs du CNT : La déception du Haut conseil islamique du Mali

La nomination des membres additifs du Conseil national de transition par décret présidentiel fait jaser. La frustration née de...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img