Accueil » Internationale » Abdoulaye Diop, ministre des affaires étrangères sur BBC : «Cette affaire dite Wagner est utilisée comme une sorte de chantage sur l’Etat malien…»

Abdoulaye Diop, ministre des affaires étrangères sur BBC : «Cette affaire dite Wagner est utilisée comme une sorte de chantage sur l’Etat malien…»

Le ministre malien des affaires étrangères et de la coopération internationale, Abdoulaye Diop, a accordé une interview à la chaîne BBC, le mardi 14 décembre 2021, dans laquelle il apporte un démenti par rapport à la signature d’un contrat militaire entre le Mali et le groupe Wagner Russe. Selon le ministre Diop, il n’y a pas de contrat entre le Mali et le groupe Wagner. « Cette affaire dite Wagner est utilisée comme une sorte de chantage sur l’Etat malien pour l’empêcher d’explorer ou de travailler avec certains partenaires. Si c’est ça l’objectif, je crois que c’est raté. L’Etat malien a de problèmes sérieux de sécurité. L’Etat malien veut travailler pour pouvoir sécuriser des zones entières qui sont exploitées par les groupes terroristes », a-t-il dit. Parlant de la transition au Mali, le ministre Diop a fait savoir qu’il n’y a aucune intention des autorités actuelles de rester au pouvoir. « Les élections seront organisées dans un délai raisonnable », a précisé le chef de la diplomatie malienne.

Répondant aux questions de notre confrère de la BBC, le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Abdoulaye Diop, a donné des détails sur la situation sécuritaire, diplomatique et politique au Mali. «Aujourd’hui, on a le sentiment qu’on veut punir le Mali et c’est ce qui n’est pas normal. Parce qu’il y a eu des coups d’Etat des pays de la région. On a vu que dans certains cas, on a accouru pour applaudir ou on a été complaisant. Dans le cas du Mali, on sent un acharnement », a souligné le ministre Diop. Selon le ministre Diop, il n’y a pas de contrat entre le Mali et le groupe Wagner. « Il faut qu’on soit sérieux, les Etats ne se jugent pas par des intentions. Cette affaire dite Wagner est utilisée comme une sorte de chantage sur l’Etat malien pour l’empêcher d’explorer ou de travailler avec certains partenaires. Si c’est ça l’objectif, je crois que c’est raté. L’Etat malien a de problèmes sérieux de sécurité », a déploré le chef de la diplomatie malienne. Selon lui, l’Etat malien veut travailler pour pouvoir sécuriser des zones entières qui sont exploitées par les groupes terroristes. « Nous sommes en train de renforcer les capacités des forces de défense et de sécurité du Mali sur la base de nos moyens propres. Nous voudrions qu’on puisse nous aider par rapport à ça. Pendant ce temps, on nous critique d’acquérir des équipements ou des moyens de coopération avec la Russie. Le Mali a acquis un avion de transport tactique avec Airbus, un avion Casa totalement payé sur le budget de l’Etat. Il ya juste une technologie, un transpondeur qui permet de localiser l’avion qui ne fait même pas 2% de cet avion, mais qui est bloqué pour des raisons que nous n’arrivons pas à bien déceler. Depuis le 6 août, cet engin devrait être livré. Nous sommes dans une compétition mondiale. Est-ce qu’on veut que le Mali s’asseye que les terroristes viennent nous prendre à Bamako. Est-ce qu’on peut lutter contre les terroristes avec des bâtons », a dit le ministre Diop. Il a rappelé que le Mali a des problèmes et qui a besoin de s’équiper et de renforcer ses capacités afin de faire face aux menaces terroristes. Par ailleurs, le ministre Diop dira que sur 5 bases françaises au Mali, 3 sont fermées. Le Mali, ajoute-t-il, sur la base de ses moyens propres, est en train de faire des investissements. « Nos forces de défense et de sécurité sont en pleine opération », a-t-il dit. Il a souhaité une relation sincère avec des pays européens comme la France et la Grande Bretagne qui ont des moyens technologiques. Parlant de la transition au Mali, le ministre Diop a fait savoir qu’il n’y a aucune intention des autorités actuelles de rester au pouvoir au-delà de ce qui est normal. « Naturellement les élections seront organisées dans un délai raisonnables », a conclu le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Abdoulaye Diop.

Aguibou Sogodogo

 

SourceLerepublicainmali

 

À propos MOM Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

LE MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ABDOULAYE DIOP SUR LE PLATEAU DE L’ORTM: « Nous saluons la décision de l’Union Africaine de nous tendre la main et nous allons aussi prendre cette main »

Le chef de la  diplomatie  malienne  était l’invité de  la télévision  nationale  ORTM  en vue ...

SANCTIONS DE L’UNION EUROPÉENNE CONTRE LE MALI: LE SORT DU MALI DEBATTU DEMAIN LORS D’UNE RÉUNION DES MINISTRES DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DES PAYS DU G5 SAHEL

Pour s’aligner aux sanctions de la CEDEAO infligées à notre pays lors du sommet extraordinaire ...

Le Mali demande au Danemark de retirer ses troupes du pays

Le Mali a fait savoir lundi qu’il avait demandé au Danemark de retirer immédiatement ses ...

Sanctions contre le Mali : Union africaine soutient la CEDEAO et propose une transition de 16 mois

Le vendredi 21 janvier 2022, le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine ...

Le professeur Salikou Sanogo sur la crise au sein de l’URD : « Les textes nous donnent raison… »

Alors qu’un congrès extraordinaire a été tenu par des membres du bureau pour désigner un ...

À la Une: l’incertitude au Burkina Faso

  Des tirs d’armes qui crépitent hier matin dans divers camps militaires de Ouagadougou ainsi ...