Accueil » Internationale » L’incroyable voyage d’Emmanuel au Mali le 20 décembre

L’incroyable voyage d’Emmanuel au Mali le 20 décembre

Ce déplacement totalement à hauts risques politiques d’Emmanuel Macron dans un Mali qui semble s’éloigner de la sphère d’influence française s’explique par les enjeux de la campagne présidentielle en France.

Ce voyage est une première. Depuis son arrivée au pouvoir en 2017, le président français ne se déplaçait guère pour aller voir un chef d’état africain. Il avait plutôt l’habitude de convoquer les présidents africains à une de ces grandes messes dont il a eu le secret. Or l’annonce totalement imprévisible qu’il fait aujourd’hui d’un déplacement à Bamako le 20 décembre, officiellement pour partager un diner de Noël avec ce qui reste des forces françaises, est une véritable surprise.

Il y a deux semaines encore, le patron de la junte militaire ne prenait pas Emmanuel Macron au téléphone. Le président français avait en effet dénoncé le renvoi du Premier ministre et du Président maliens dans ce qu’on avait appelé « le deuxième coup d’état » au Mali. Ensuite l’annonce par le président français d’un retrait partiel de la force Barkhane s’était fait sans aucune consultation. Or le journal « Jeune Afrique » annonce qu’il doit rencontrer le patron de la junte militaire.

La démarche du président français peu cohérente. Après avoir tout fait pour que les militaires maliens quittent le pouvoir, Emmanuel Macron, en se déplaçant à Bamako, donne l’impression de les conforter. Et cela à un moment où les militaires au pouvoir qui emprisonnent leurs opposants et, d’après le Monde, organisent des prisons secrètes, de essuient de nombreuses critiques. .

Les Russes, dehors !

Pourquoi alors ce voyage? Officiellement, il serait question lors de la rencontre envisagée entre les présidents français et malien de deux dossiers: la nécessité de mettre tin à la transition actuelle et d’organiser des élections; l’opposition totale de la France à la présence militaire russe au Mali alors que, d’après nos informations, la société privée Wagner a envoyé un certain nombre de mercenaires à Bamako

Il s’agit clairement pour le président français de retarder à l’arrachée l’arrivée des mercenaires russes à Bamako, du moins jusqu’à la fin de la campagne de l’élection présidentielle. Des images de sécuritaires maliens et russes au cœur de ce Mali où la France, à grands frais, a envoyé des milliers de soldats français depuis 201, serait une totale humiliation pour les dirigeants français.

Emmanuel Macron tente un coup de poker, comme il aime le faire dans le domaine international. Il n’est pas certain qu’il remporte la mise, tant un sentiment anti français tenace s’est développé au sien d’une opinion publique malienne qui pourrait bien se manifester durant ce voyage.

 

SourceMondialafrique

À propos MOM Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

LE MINISTRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ABDOULAYE DIOP SUR LE PLATEAU DE L’ORTM: « Nous saluons la décision de l’Union Africaine de nous tendre la main et nous allons aussi prendre cette main »

Le chef de la  diplomatie  malienne  était l’invité de  la télévision  nationale  ORTM  en vue ...

SANCTIONS DE L’UNION EUROPÉENNE CONTRE LE MALI: LE SORT DU MALI DEBATTU DEMAIN LORS D’UNE RÉUNION DES MINISTRES DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DES PAYS DU G5 SAHEL

Pour s’aligner aux sanctions de la CEDEAO infligées à notre pays lors du sommet extraordinaire ...

Le Mali demande au Danemark de retirer ses troupes du pays

Le Mali a fait savoir lundi qu’il avait demandé au Danemark de retirer immédiatement ses ...

Sanctions contre le Mali : Union africaine soutient la CEDEAO et propose une transition de 16 mois

Le vendredi 21 janvier 2022, le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine ...

Le professeur Salikou Sanogo sur la crise au sein de l’URD : « Les textes nous donnent raison… »

Alors qu’un congrès extraordinaire a été tenu par des membres du bureau pour désigner un ...

À la Une: l’incertitude au Burkina Faso

  Des tirs d’armes qui crépitent hier matin dans divers camps militaires de Ouagadougou ainsi ...