mardi, juin 28, 2022

Gestion des allocations financières estudiantines : Les assurances du Cenou et de SAMA Money

Must Read

Dans le cadre de l’amélioration du paiement des allocations financières (bourses, trousseaux et frais de mémoire) des néo-bacheliers et des étudiants, le Centre national des oeuvres universitaires (CENOU) en partenariat avec l’entreprise « Sama Money » a choisi le paiement mobile des allocations. Sama Money est une plateforme innovante de paiement mobile et de transport d’argent initiée par des jeunes maliens en juillet 2018 qui a officiellement démarré ses activités en janvier 2020. Elle gère les allocations financières de plus de 100.000 étudiants.

 

Pour s’inscrire à « Sama Money », l’étudiant doit aller à l’adresse suivante: cenou.sama.money. Dès qu’il se rend sur le site, le néo-bachelier ou l’étudiant verra une description complète du processus avec la liste des pièces qu’il dit fournir. Il y a un bouton sur lequel, il doit cliquer pour s’enrôler. Depuis un certain moment des informations circulaient sur les réseaux sociaux annonçant que certains étudiants ont des difficultés à s’inscrire sur les numéros de Sama Money.

Un interlocuteur du CENOU aurait déclaré qu’il ne peut pas résoudre ce problème. Ce dernier a invité les étudiants à se débrouiller. Le chef du service allocations financières Daniel Koné a démenti ces allégations. Il a expliqué que le retard est dû à l’envoi tardif de certains documents par les établissements universitaires au CENOU. Sans résultats académiques, il n’y a pas de traitement de bourses, ni de paiements d’allocations financières estudiantines a précisé, Daniel Koné.

De nos jours, plus de 12 établissements n’ont pas encore envoyé leurs résultats d’évaluation de fin d’année 2019-2020 au CENOU. À titre d’illustration précise-t-il, le CNOU a reçu les résultats de fin d’année 2019-2020 de la Faculté de droit public (FDPU) et l’Institut national de formation en sciences de la santé (INFSS) en novembre 2021. Tous les paiements d’allocations financières de ces IES ont été effectués dans les comptes Sama Money. Environ 2.000 étudiants ont pu être satisfaits le 2 décembre 2021. Quant aux néo bacheliers, leurs inscriptions académiques tardives expliquent le retard de paiement de leurs allocations.

Le retard pris par certains étudiants pour créer leurs comptes Sama Money est un autre facteur explicatif. La directrice commerciale, communication et marketing de Sama Money Mme Adam Thiam reconnaît que les étudiants se plaignent souvent du retard de leurs bourses. Ce retard n’est pas de la faute à notre société mais incombe à l’État, se défend-elle.

Pour pallier ces difficultés, Sama Money continue à améliorer ses prestations. En partenariat avec le CENOU, l’entreprise financière a créé une plateforme pour enrôler les nouveaux bacheliers et des étudiants. Ce processus a démarré le 29 novembre 2021. Plus de 7.000 étudiants sont déjà enrôlés sur cette plate-forme.

Avec la nouvelle initiative de Sama Money, explique Mme Adam Thiam, les étudiants peuvent avoir accès à leurs allocations dans plus de 10.000 points de vente de Sama Money à travers le pays. Ils peuvent aussi faire beaucoup d’autres opérations (envoi de l’argent à leurs parents au village). Et d’ajouter que la Cité universitaire de Kabala, la Faculté des sciences et des techniques (FST), la FDPU, la Faculté de médécine, pharmacie et Odonto stomatologie (FMPOS), l’Institut polytechnique rural de formation et de recherche appliquée (IPR-IFRA) de Katibougou et la ville Ségou sont des agences de Sama Money consacrées aux réclamations des étudiants.

«J’ai perçu 311.000 FCFA comme 12 mois de bourse entière en septembre 2021. Hormis la queue devant une agence de Sama Money, je n’ai rencontré aucune difficulté» nous a confié Mlle Mah Doussou Sangaré, étudiante de 2è année gestion à la Faculté des sciences économiques et de gestion (FSEG). Sa camarade Doussou Konaté, étudiante en 2è année droit à la Faculté de droit privé (FDPRI) estime qu’il n’y a pas de difficultés pour percevoir les bourses à Sama Money. «Tu te rends à une de ses agences, tu confirmes ton identité, tu perçois tes allocations. D’ailleurs, Je suis entrée en possession de mes bourses de 12 mois, il y a un mois de cela», s’est réjouie l’étudiante.

L’enseignant-chercheur à la FSEG, Dr Amadou Bamba, soutient que l’attribution des allocations financières dépend de la liste des étudiants. «Pour que le CENOU paie les bourses d’étudiants via Sama Money, il faut au préalable la publication de la liste définitive des admis et non admis. Cela pour savoir qui est boursier, qui est demi-boursier et qui ne l’est pas. Or le système Licence-Master-Doctorat (LMD) exige que tous les modules enseignés soient validés avant d’arrêter une liste définitive des admis», explique Dr Bamba.

Ce travail minutieux est souvent perturbé par les grèves intempestives des étudiants et des enseignants. à ces difficultés s’ajoutent le manque d’infrastructures pour accueillir les étudiants. Tous ces phénomènes provoquent des années tronquées. Du coup les bourses tombent en retard.

Sidi Y. WAGUÉ

SourceEssor

 

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

Décès de Maître Mamadou Gakou

Maître Mamadou Gakou raccroche sa toge d’avocat à jamais. Émérite homme de droit, ayant fait la fierté du barreau...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img