Accueil » Politique » Front social : Le gouvernement met en place une équipe pour le dialogue

Front social : Le gouvernement met en place une équipe pour le dialogue

Sur instruction du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, et sous le leadership du Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, une équipe ad hoc, composée de neuf membres du gouvernement, entamera très bientôt des dialogues et des échanges avec les partenaires sociaux afin d’apaiser le climat social et atteindre les objectifs du Plan d’action gouvernemental

Ce sujet était au centre du Conseil de cabinet tenu mardi dernier à la Primature. Autour du chef du gouvernement, de nombreux ministres ont pris part à cette réunion. En effet, sur instruction du chef de l’État, il a été demandé au gouvernement de discuter et trouver des voies et moyens en vue d’apaiser le climat social.

Car le gouvernement de Transition a des objectifs, un programme ambitieux et très cohérent consigné dans le Plan d’action du gouvernement. Nous sommes arrivés au constat, a révélé le porte-parole du gouvernement, que ces objectifs ne peuvent malheureusement pas être atteints sans que le climat social soit, au préalable, pacifié.

Selon le colonel Abdoulaye Maïga, au cours de trois heures d’échanges en Conseil de cabinet, le Premier ministre a décidé de mettre en place une équipe de travail composée de neuf membres du gouvernement. Il s’agit des ministres du Travail, de la Fonction publique et du Dialogue social, de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur.

S’y ajoutent les ministres de la Santé et du Développement social, de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, de l’Économie et des Finances, des Mines, de l’Énergie et de l’Eau ainsi que celui délégué chargé de l’Action humanitaire.

«Très rapidement, cette équipe ad hoc va rencontrer tous les partenaires sociaux en vue de parvenir à atteindre l’objectif, à savoir apaiser le climat social», a-t-il informé tout en admettant que le gouvernement comprend les revendications formulées ici et là par les différents partenaires sociaux.

«Je suis convaincu, en tout cas, c’est la position du gouvernement, qu’à l’issue des dialogues et de ces échanges, que nous parviendrons très rapidement à apaiser le climat social», a espéré le porte-parole du gouvernement.

Faut-il le retenir, pour le gouvernement, l’apaisement du climat social reste la condition indispensable pour permettre l’atteinte des objectifs du Plan d’action du gouvernement.
Oumar DIAKITÉ

Source : ESSOR

À propos MOM Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le professeur Salikou Sanogo sur la crise au sein de l’URD : « Les textes nous donnent raison… »

Alors qu’un congrès extraordinaire a été tenu par des membres du bureau pour désigner un ...

Mali: hommage national à IBK et début du deuil national de trois jours

Au Mali, un hommage national est rendu ce vendredi à l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta ...

SUITE L’ENTRETIEN TELEPHONIQUE ENTRE LE COLONEL ASSIMI GOÏTA ET ANTONIO GUTERRES: LES AUTORITÉS DE LA TRANSITION AUTORISENT LA MINUSMA À REPRENDRE SES SERVICES AÉRIENS

L’entretien téléphonique entre le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta et le Secrétaire ...

Mali: l’ancien général Souleymane Y Sidibé dit Bebel decédé

l’ancien général à la retraite Souleymane Yacouba Sidibé est décédé ce mardi 18 janvier 2022. ...

20 janvier 1961-20 janvier 2022 : L’armée malienne, un combat continu au service du Mali !

Créée le janvier 1961, l’armée malienne fête, demain, ses 51 ans. Malgré les défis qui ...

Manifestations de soutien à la Transition. : Les sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA dénoncées

A l’appel des autorités de la Transition pour dénoncer les sanctions infligées par la Communauté ...