Accueil » Politique » Assises nationales de la refondation : L’Ordre des architectes est partant

Assises nationales de la refondation : L’Ordre des architectes est partant

Les architectes de notre pays participeront aux Assises nationales de la refondation dont le démarrage a été «décalé». L’annonce a été faite, mardi dernier à la Primature, par le président de l’Ordre des architectes du Mali, Cheick Sadibou Moussa Kanté, au terme d’une audience avec le Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga.

Au cours de cette rencontre, il a été question des différents chantiers en cours du gouvernement pour l’édification du nouveau Mali. «Partout où des problèmes pareils se sont posés, l’une des solutions pérennes a été la construction.
Il faudra que les départements en charge des constructions soient traités à leur juste valeur», a plaidé le président de l’Ordre des architectes.
Cheick Sadibou Moussa Kanté a ensuite demandé à ce qu’il y ait beaucoup d’investissements en matière de construction et de réflexion en termes de planification urbaine.
«Cela pourra éviter beaucoup de problèmes au Mali qu’on est en train de vivre», a-t-il estimé.
L’architecte a par ailleurs saisi l’occasion pour demander la transposition de la directive n°01/2013/CM/Uemoa relative à l’harmonisation des règles régissant la profession d’architecte au sein de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa). Un projet de loi qui «traîne toujours au niveau du secrétariat général du gouvernement», selon lui. «Nous avons demandé le concours du chef du gouvernement pour que nous soyons informés officiellement de quoi notre loi souffre», a confié Cheick Sadibou Moussa Kanté.
Auparavant, le Premier ministre s’était entretenu avec une délégation des ressortissants de Fallu (Région de Nara). Ces derniers étaient venus solliciter l’érection de leur localité en cercle dans le cadre du découpage que «le gouvernement est en train de mener».
Le porte-parole des ressortissants de Fallu a rappelé que parmi les six arrondissements de Nara, cinq ont été érigés en cercle à l’exception de celui de Fallu. Pourtant, selon Hamala Cissé, cette localité est le socle de l’insécurité dans la région. « C’est le trajet par lequel les personnes mal intentionnées peuvent traverser sans qu’on les aperçoive», a-t-il indiqué. Mieux, dira le porte-parole, la localité compte 36.995 habitants suivant le recensement de 2015.
«Sur le plan des infrastructures, nous sommes le 3è arrondissement le mieux placé pour être érigé en cercle», a ajouté Hamala Cissé. Il a révélé que le chef du gouvernement les a assurés de son accompagnement. «Il nous a instruit d’introduire une demande au niveau du ministère de l’Administration territoriale», a-t-il indiqué.

Bembablin DOUMBIA

Source : ESSOR

 

À propos MOM Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Cour d’assises militaire : 20 ans de réclusion criminelle pour l’adjudant-chef violeur

À la barre, l’accusé a reconnu avoir eu des relations sexuelles avec l’épouse de son ...

Région de Kayes : L’exploitation minière peut et doit rapporter plus

Les retombées de la présence massive des mines d’or ne sont pas très visibles. Les ...

Communiqué du conseil des ministres du 01 décembre 2021

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 1er décembre 2021, dans ...

Guide de l’inspecteur des services judiciaires : Des acteurs de la justice s’approprient le contenu du document

Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mahamadou Kassogué ...

MAHAMAT SALEH ANADIF sur les élections au MALI « Les élections ne peuvent pas se tenir en février, c’est clair mais… »

Sur la chaine Africanews, l’ancien patron de la Minusma et le Représentant du Secrétaire général ...

Problématique de la carte Nina : Le gouvernement promet des solutions urgentes

Trouver des solutions urgentes et opérationnelles à la problématique de la carte du Numéro d’identification ...