Accueil » Nos émissions » Pèlerinage à Kita : Le grand rendez-vous religieux dédié à la paix

Pèlerinage à Kita : Le grand rendez-vous religieux dédié à la paix

Le Premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maïga, était l’invité de marque de cette rencontre spirituelle de la communauté chrétienne catholique. Celle-ci a toujours répondu à l’appel de la nation dans les moments difficiles

Les chrétiens catholiques du Mali ont effectué du 20 au 21 novembre leur traditionnel pèlerinage au pied de Notre Dame de Kita sous le thème : «Avec Marie, tous unis pour un Mali fraternel». Pour cette cinquantième fois, environ 5.000 pèlerins venus de l’intérieur et des pays voisins ont prié pour la paix, la réconciliation et le pardon dans notre pays. Il ressort des explications des organisateurs que c’est une participation record par rapport aux deux années précédentes.

Cet évènement d’envergure nationale a enregistré la présence du Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, accompagné d’une forte délégation comprenant le ministre des Affaires religieuses et du Culte, Dr Mahamadou Koné. S’adressant aux chrétiens lors de la messe de clôture, Dr Choguel Kokalla Maïga indiquera que sa participation à ce rassemblement chrétien est une décision des autorités particulièrement du président, le colonel Assimi Goïta, pour exprimer toute la reconnaissance et le soutien de la Transition à la communauté chrétienne du Mali pour ses efforts en faveur du retour de la paix.

«Nous avons décidé de venir à ce 50è pèlerinage pour exprimer notre reconnaissance au Cardinal Jean Zerbo qui ne rate aucun rendez-vous de la nation malgré son état de santé fragile», a déclaré le Premier ministre. Il a félicité et encouragé le Cardinal pour le soutien et les bénédictions qu’il a toujours apportés aux autorités. Le chef du gouvernement a également félicité les autorités chrétiennes pour les efforts consentis pour la libération de la sœur Cecilia Gloria, un acte qui a fait chaud au cœur des Maliens.

Pour lui, le gouvernement n’a fait que son devoir, car cette libération était une question d’honneur et de dignité pour les autorités. Il ajoutera qu’il faut que les chrétiens sachent qu’ils ont tous les mêmes droits que les autres Maliens.

Le respect dû à la communauté chrétienne est une obligation morale et nous allons faire en sorte que pendant cette Transition, cette communauté bénéficie du plus grand respect et de la disponibilité des plus hautes autorités, a affirmé le chef du gouvernement. Et d’ajouter que dans toutes les batailles que notre peuple a menées pour recouvrer sa souveraineté et sortir de la crise multidimensionnelle, la communauté chrétienne a toujours été présente.

«Vous êtes une force de stabilisation, de cohérence et de paix en République du Mali», a relevé Dr Choguel Kokalla Maïga, avant d’exhorter les chrétiens à prier et faire des bénédictions afin que notre pays retrouve la paix, la stabilité et le vivre ensemble.

La présence du Premier ministre a été saluée par les pèlerins en général et par les responsables de l’Église en particulier. Le président de la Conférence épiscopale du Mali, Monseigneur Jonas Dembélé, a, au nom des évêques et de la communauté catholique, témoigné de sa gratitude au Premier ministre qui a toujours eu une estime pour les chrétiens.

Il a exprimé sa reconnaissance aux autorités de la Transition qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de ce 50e pèlerinage. Une photo de la sœur Gloria a été remise officiellement par le ministre des Affaires religieuses et du Culte au Premier ministre.

Auparavant, le Premier ministre avait rencontré les forces vives de la région à son arrivée au gouvernorat. L’événement a enregistré la présence des chefs traditionnels, des imams, des groupements de femmes, de jeunes et de la société civile. Choguel Kokalla Maïga a rendu hommage aux agents des forces militaires et paramilitaires pour la défense de la patrie.

«Ils constituent la colonne vertébrale de notre nation», a dit le Premier ministre qui a également appelé à l’union de tous les Maliens pour la refondation du pays (Mali kura). Et de rappeler que la journée du 11 novembre est désormais consacrée Journée des légitimités traditionnelles. Il n’a pas manqué de saluer les chasseurs, les femmes et les jeunes pour leur accueil chaleureux.

Le chef de village de Kita, Seydou Kéita, a réaffirmé le soutien des notabilités à la Transition. «Kita soutient la Transition à 100%», a indiqué le chef de village.
Quant au maire de la ville de Kita, Sorry Ibrahim Dabo, il a salué les plus hautes autorités de la Transition pour avoir ériger Kita en région.

Envoyée spéciale
Anne-Marie KEITA

Source : ESSOR

 

 

À propos MOM Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Rentrée solennelle de la formation professionnelle : Tout miser sur les jeunes et les femmes

Former ces deux franges de la population à des métiers porteurs est un gage de ...

Montée en puissance des FAMa : Une centaine de terroristes neutralisés en novembre

Au cours du mois de novembre, les Forces armées maliennes (FAMa) avec l’appui de leurs ...

Société du Patrimoine Ferroviaire du Mali (SOPAFER): • Où sont donc nos trains ? • Les autorités de la Transition interpellées sur le cas du Directeur général, Ibrahim Maïga

Comme nous l’avions toujours dénoncé dans ces lignes, et comme aujourd’hui fortement sollicité par les ...

Éducation : Autonomisation de la gent féminine au cœur des préoccupations

  La ministre de l’éducation nationale, Mme Sidibé DédéouOusmane a présidé, hier dans un hôtel ...

Cour d’assises militaire : 20 ans de réclusion criminelle pour l’adjudant-chef violeur

À la barre, l’accusé a reconnu avoir eu des relations sexuelles avec l’épouse de son ...

Région de Kayes : L’exploitation minière peut et doit rapporter plus

Les retombées de la présence massive des mines d’or ne sont pas très visibles. Les ...