Accueil » Politique » Régions de Ségou et San : Restitution et validation des résultats de l’étude des capacités administratives

Régions de Ségou et San : Restitution et validation des résultats de l’étude des capacités administratives

Mettre à la disposition des décideurs étatiques une étude sur les capacités techniques et administratives réelles et actuelles des services déconcentrés de l’État (gouvernorats, préfectures et sous-préfectures), ce dans l’exercice de leurs missions de pilote des initiatives de paix et de sécurité, des stratégies et programmes de développement (en particulier dans le cadre de la planification des aménagements hydro-agricoles, de la santé, de l’éducation), et de la bonne gouvernance. Tel est l’objectif de l’atelier de restitution et de validation de l’étude des capacités administratives des Régions de Ségou et San.

La cérémonie d’ouverture de cette importante rencontre organisée parle Programme jeunesse et stabilisation dans les régions du Centre du Mali (Projes), a eu lieu mardi dernier, au gouvernorat de Ségou sous la présidence du gouverneur de la Région de San, le colonel Ousmane Sangaré.

C’était en présence du conseiller aux affaires administratives et juridiques du gouverneur de la Région de Ségou, Abdramane Dembélé, du 1er adjoint au maire de la Commune urbaine de Ségou, Boubacar Sow et du coordinateur régional du Projes, Mohamed Adama Sidibé, des sous-préfets des deux régions et des représentants des services techniques.

Dans son intervention, le coordinateur régional du Projes a rappelé le contexte particulier marqué par l’insécurité multiforme qui ne favorise pas l’installation et le fonctionnement d’une administration proche des administrés.

Depuis la crise de 2012, a déclaré Mohamed Adama Sidibé, la MINUSMA et le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation relèvent que de nombreux postes de représentants de l’État ne sont pas ou plus occupés, ou bien sont occupés mais à distance ou par intermittence.

«Selon le rapport du secrétaire général de l’ONU, en début juin 2021 au Centre, seulement 7 préfets sur 15 et 18 sous-préfets sur 93 étaient à leurs postes. Cela vaut autant pour les agents des services déconcentrés, soit parce qu’ils ne sont toujours pas déployés soit parce qu’ils ont dû quitter leur affectation.

L’absence de fonctionnaires touche non seulement le corps préfectoral, mais aussi l’ensemble des agents de l’État, ce qui pose partout des problèmes de capacité de travail, d’efficacité, et par conséquent fragilise la confiance des populations», a-t-il affirmé.

Le coordinateur régional du Projes a soutenu que le diagnostic que cette mission produira permettra d’apprécier les capacités réelles des gouvernorats, préfectures et sous-préfectures des Régions de Ségou et San à mener à bien leurs missions dans le cadre de la stabilisation du Centre.

Quant au gouverneur de la Région de San, il a salué cette initiative de l’Union européenne à travers le Projes de mener une étude sur les capacités de l’administration afin de proposer un plan d’action pour la levée des goulots d’étranglement pour une administration plus efficace.

Mamadou SY
Amap-Ségou

Source: ESSOR

À propos MOM Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Société du Patrimoine Ferroviaire du Mali (SOPAFER): • Où sont donc nos trains ? • Les autorités de la Transition interpellées sur le cas du Directeur général, Ibrahim Maïga

Comme nous l’avions toujours dénoncé dans ces lignes, et comme aujourd’hui fortement sollicité par les ...

Cour d’assises militaire : 20 ans de réclusion criminelle pour l’adjudant-chef violeur

À la barre, l’accusé a reconnu avoir eu des relations sexuelles avec l’épouse de son ...

Région de Kayes : L’exploitation minière peut et doit rapporter plus

Les retombées de la présence massive des mines d’or ne sont pas très visibles. Les ...

Communiqué du conseil des ministres du 01 décembre 2021

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 1er décembre 2021, dans ...

Guide de l’inspecteur des services judiciaires : Des acteurs de la justice s’approprient le contenu du document

Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mahamadou Kassogué ...

MAHAMAT SALEH ANADIF sur les élections au MALI « Les élections ne peuvent pas se tenir en février, c’est clair mais… »

Sur la chaine Africanews, l’ancien patron de la Minusma et le Représentant du Secrétaire général ...