Accueil » Internationale » Ouganda: un double «attentat» à Kampala fait plusieurs morts

Ouganda: un double «attentat» à Kampala fait plusieurs morts

Plusieurs explosions ont eu lieu, mardi 16 novembre, dans la capitale ougandaise. La police soupçonne des membres de groupes liés aux ADF (Forces démocratiques alliés) d’être à l’origine de cet « attentat ».

La police affirme que les deux explosions de ce mardi matin sont des attentats-suicide dont les responsables sont des membres des groupes liés aux ADF. À 10h, mardi matin, les caméras de surveillance montrent un homme portant un sac à dos déclencher une bombe à proximité du commissariat central de Kampala. L’explosion a atteint un rayon de 30 mètres, touchant le portail d’entrée du poste de police.

« Je n’étais pas loin du Parlement. J’avais un rendez-vous là-bas et j’étais peut-être à 300 mètres quand nous avons entendu une explosion et nous avons vu de la fumée. Les gens ont commencé à courir, courir partout… C’est à ce moment-là qu’on a compris que c’était une bombe », raconte un témoin à RFI.

« Il y a eu une deuxième explosion devant nous »

Trois minutes après la première explosion, une deuxième bombe, transportée par deux hommes se faisant passer pour des motos-taxis, explose à son tour juste en face du ministère de l’Information, rue du Parlement. Mais le porte-parole de la police, Fred Enanga, affirme qu’un quatrième attaquant a également été arrêté par les forces de l’ordre dans le quartier de Bwaise, au nord de la ville. Après son arrestation, les policiers ont retrouvé un engin explosif à l’intérieur de son domicile.

« Et alors qu’on courait pour se mettre à l’abri, il y a eu une deuxième explosion devant nous. Et j’ai vu des gens blessés. J’ai continué à courir, j’avais peur… Mais la personne qui était avec moi a été blessée aux deux jambes et elle a été évacuée vers un hôpital. Je ne sais pas si elle est encore vivante, car elle était en piètre état », rajoute ce même témoin.

Les autorités évoquent trois morts, trois civils pris dans les explosions ; trente-trois personnes sont blessées et cinq le sont grièvement, a ajouté le porte-parole de la police lors d’une conférence de presse. Plusieurs points du quartier administratif de la capitale sont, depuis, bouclés par les forces de l’ordre et l’armée a été déployée massivement à Kampala. 

Ces explosions interviennent juste quelques semaines après deux premières attaques à la bombe en Ouganda. Des attaques également reliées par les forces de l’ordre aux cellules dormantes des ADF dans le pays. 

Source: RFI

 

À propos MOM Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Guinée: un comité de normalisation pour y recadrer le foot

La Fédération internationale de football (FIFA) a ordonné le 29 novembre la mise en place ...

Burkina : Thomas Sankara devait-il mourir à Tenkodogo ?

Dans sa déposition (mercredi 1er décembre 2021), l’ancien chargé de communication de la présidence du ...

Congo Hold-up : comment s’enrichir avec l’organisation d’un sommet?

Luxueux « cadeaux », contrats passés sans appels d’offres, montants exubérants, etc. : l’analyse des ...

Attaque d’Inata : Le rapport de l’enquête remis au Président du Faso

L’Inspection générale des forces armées nationales, pilotée par le Colonel-Major Wendwaoga Kéré, a produit le ...

Situation sécuritaire au Burkina : « Oui j’ai compris votre message qui nous invite à un changement de paradigme » dit Roch Kaboré

  Dans une allocution lue à la télévision nationale dans la nuit du 25 au ...

Lettre ouverte à messieurs les chefs d’État de la Cedeao

Messieurs les chefs d’État, Avec toutes mes excuses et la déférence due à votre rang, ...