Accueil » Economie » Victimes des manifestations de juillet 2020 : Le gouvernement leur offre des vivres

Victimes des manifestations de juillet 2020 : Le gouvernement leur offre des vivres

Le ministre délégué auprès du ministre de la Santé et du Développement social, chargé de l’Action humanitaire, de la Solidarité, des Réfugiés et des Déplacés, Oumarou Diarra, a remis, vendredi dernier à Sogoniko, des vivres au Collectif des victimes des manifestations des 10, 11 et 12juillet 2020 contre le régime de l’ancien président, Ibrahim Boubacar Keïta. C’était en présence du porte-parole du Collectif, Abdoulaye G. Sidibé et de nombreux invités.

Ce don d’une valeur de 18 millions de FCFA était composé de 40 tonnes de farine de sorgho, 10 tonnes de pâtes alimentaires, autant de riz et 5 tonnes de mil. Ce geste intervient dans le sillage de la célébration du Mois de la solidarité et de la lutte contre l’exclusion dans notre pays.

L’objectif de ce mois est de contribuer à la promotion d’une culture de solidarité, mais aussi au renforcement des capacités des groupes vulnérables en vue de lutter contre leur exclusion sociale. Il vise également la mobilisation des populations et des partenaires autour de la mise en œuvre d’actions visant au maintien de la paix et de la cohésion sociale.

Le porte-parole du Collectif a remercié les plus hautes autorités pour avoir accepté la création du Collectif pour défendre la cause des victimes de ces évènements tragiques. Il a salué l’engagement du gouvernement de la Transition en faveur des blessés graves, des handicapés à vie et de ceux qui ont accompli le sacrifice ultime pour l’avènement du nouveau Mali. Ainsi, Abdoulaye G. Sidibé a appelé le peuple à un devoir de mémoire et de solidarité en faveur des victimes de ces évènements qui ont abouti au renversement de l’ancien régime. Il a précisé que les citoyens qui ont répondu aux divers appels du peuple se trouvent de nos jours dans des situations difficiles liées aux manifestations de juillet contre le pouvoir d’alors.

Quant au ministre délégué auprès du ministre de la Santé et du Développement social, chargé de l’Action humanitaire, de la Solidarité, des Réfugiés et des Déplacés, il dira que les autorités s’évertuent et avec un esprit d’innovation à améliorer les conditions de vie de nos populations et répondre aux attentes légitimes de nos concitoyens en situation de vulnérabilité.

Oumarou Diarra a estimé que plus d’une année après ces événements mortels, l’émotion est toujours là. Et d’ajouter que la ferveur ne faiblit pas. «Nous nous devons de garder à l’esprit nos frères tombés pour la défense de la démocratie, de la bonne gouvernance et pour le mieux-être des Maliens», a-t-il dit. Et de préciser que dans les prochains jours, il est prévu la formation des représentants des familles des 14 victimes (en raison d’un représentant par famille) dans des activités génératrices de revenus.

Ceux-ci, a-t-il poursuivi, bénéficieront chacun d’une enveloppe de 2 millions de FCFA. Le ministre Diarra a aussi rendu hommage à toutes les bonnes volontés qui s’investissent avec peu de moyens pour soutenir les victimes en situation difficile. Il a témoigné de sa solidarité et de sa sympathie à ceux qui ont souffert de ces évènements et qui n’ont pas encore retrouvé une vie normale.

Le ministre délégué a lancé un appel à nos compatriotes à cultiver davantage l’esprit de solidarité et de partage afin de redonner le sourire et l’espérance aux familles endeuillées par les tragiques évènements de juillet 2020.

Baya Traoré

Source : ESSOR

 

À propos MOM Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Orange-Money : Les frais de retrait baissent

Orange finances mobile Mali baisse ses tarifs de retrait d’argent via Orange-Money. Sa directrice, Mme ...

Projet de Reconstruction et de relance économique : Des résultats remarquables en dépit du contexte difficile

Le Projet de reconstruction et de relance économique (Prre) a tenu la quinzième session ordinaire ...

Société du Patrimoine Ferroviaire du Mali (SOPAFER): • Où sont donc nos trains ? • Les autorités de la Transition interpellées sur le cas du Directeur général, Ibrahim Maïga

Comme nous l’avions toujours dénoncé dans ces lignes, et comme aujourd’hui fortement sollicité par les ...

Cour d’assises militaire : 20 ans de réclusion criminelle pour l’adjudant-chef violeur

À la barre, l’accusé a reconnu avoir eu des relations sexuelles avec l’épouse de son ...

Région de Kayes : L’exploitation minière peut et doit rapporter plus

Les retombées de la présence massive des mines d’or ne sont pas très visibles. Les ...

Communiqué du conseil des ministres du 01 décembre 2021

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 1er décembre 2021, dans ...