Accueil » DIPLOMATIE » Mali, Mauritanie et Sénégal : Des recommandations pour fluidifier le commerce du bétail

Mali, Mauritanie et Sénégal : Des recommandations pour fluidifier le commerce du bétail

Les Journées d’actions sous régionales pour la fluidification du commerce transfrontalier du bétail entre le Mali, la Mauritanie et le Sénégal ont pris fin le 29 octobre dernier. Organisées par le Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (Praps), en collaboration avec le Comité permanent inter-États de lutte contre la sècheresse dans le Sahel (Cilss), elles ont permis de sensibiliser les autorités sur la nécessité de l’adoption de mesures nécessaires pour mettre fin aux tracasseries routières dont se plaignent les professionnels, notamment au niveau de la frontière Mali-Sénégal.

À l’issue des travaux, les participants ont exhorté à renforcer les activités de lobbying pour l’application de mesures et accords de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) en matière d’intégration. Ils ont demandé de raffermir la sécurité sur les corridors et au niveau des postes de contrôle, de réduire les points de contrôle et promouvoir un transport spécifique aux animaux et des mesures d’encadrement.

Exhortant à faciliter l’accès aux actes d’exportation, les participants ont, entre autres, recommandé aux acteurs de la filière bétail et aux autorités de contrôle le respect de la règlementation en vigueur, l’instauration des plateformes pour assister les acteurs en difficultés sur le terrain, la promotion des échanges entre les acteurs (forces de défense et de sécurité, des services vétérinaires, les importateurs et les exportateurs). Ils ont aussi préconisé la mise en place d’une assistance juridique pour défendre les droits des exportateurs en règle.

Le ministre délégué auprès du Développement rural, chargé de l’Élevage et de la Pêche, qui a présidé la cérémonie a félicité les organisateurs et les partenaires de ces Journées d’actions notamment le Praps, le Cilss, la Cedeao, l’Uemoa et la Banque mondiale pour leur engagement pour le Mali. Youba Ba a pris l’engagement d’entreprendre les mesures nécessaires en collaboration avec ses homologues des autres pays de la sous-région pour faciliter le commerce frontalier de bétail.

Cette activité s’inscrivait dans la composante «Facilitation de l’accès aux marchés»du Praps. Elle a réuni une quarantaine de professionnels du sous-secteur viande- bétail, des services de contrôle et du Praps. Durant deux jours, les acteurs venus des pays concernés ont discuté et échangé sur les thèmes relatifs aux «tracasseries et entraves dans le commerce du bétail, les opportunités, enjeux et défis du commerce du bétail en Afrique de l’Ouest et au Sahel, les réglementations en matière de commerce du bétail au Mali».

Les débats ont également porté sur les paiements abusifs des taxes, le non-respect de la règlementation en vigueur par les commerçants de bétail, la multiplicité des points de contrôle sur certains corridors, la corruption pour contourner l’application des textes, le non-respect du principe de libre circulation des personnes et des biens et l’insécurité grandissante sur les corridors.

Anne-Marie KÉÏTA

Source : ESSOR

À propos MOM Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Guinée: un comité de normalisation pour y recadrer le foot

La Fédération internationale de football (FIFA) a ordonné le 29 novembre la mise en place ...

Burkina : Thomas Sankara devait-il mourir à Tenkodogo ?

Dans sa déposition (mercredi 1er décembre 2021), l’ancien chargé de communication de la présidence du ...

Congo Hold-up : comment s’enrichir avec l’organisation d’un sommet?

Luxueux « cadeaux », contrats passés sans appels d’offres, montants exubérants, etc. : l’analyse des ...

Problématique de la carte Nina : Le gouvernement promet des solutions urgentes

Trouver des solutions urgentes et opérationnelles à la problématique de la carte du Numéro d’identification ...

Attaque d’Inata : Le rapport de l’enquête remis au Président du Faso

L’Inspection générale des forces armées nationales, pilotée par le Colonel-Major Wendwaoga Kéré, a produit le ...

Situation sécuritaire au Burkina : « Oui j’ai compris votre message qui nous invite à un changement de paradigme » dit Roch Kaboré

  Dans une allocution lue à la télévision nationale dans la nuit du 25 au ...