Accueil » Education » Rentrée scolaire 2021-2022 : Sous le signe de la lutte contre le changement climatique

Rentrée scolaire 2021-2022 : Sous le signe de la lutte contre le changement climatique

Le Premier ministre s’est réjoui de la réussite de la reprise des cours. Dr Choguel Kokalla Maïga a aussi salué l’esprit patriotique des syndicats d’enseignants

Le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga a donné hier, à l’école fondamentale Inemassa Cissé de Niaréla (Commune II du District de Bamako), le coup d’envoi de la rentrée scolaire 2021-2022 sur toute l’étendue du territoire national.

La cérémonie qui était couplée au lancement du projet intitulé : «Opération un élève, un arbre» a aussi enregistré la présence des membres du gouvernement, y compris la ministre de l’éducation nationale, Mme Sidibé Dedeou Ousmane et des représentants des Organisations non gouvernementales (ONG).

Le chef du gouvernement a visité les salles de classes de l’école Inemassa Cissé, réhabilitées dans le cadre des œuvres sociales du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta. Dans cet établissement, 29 salles de classes et une direction ont été concernées.

Dans une classe de 2è année, le Premier ministre a assisté à la leçon modèle dispensée, en langue bamanakan, avec un art consommé de la pédagogie sur le thème : «Le changement climatique». Choguel Kokalla Maïga expliquera que sa présence vise à marquer une rentrée scolaire réussie.

«Nous sommes venus célébrer la réception des milliers de salles de classes, réhabilitées à l’initiative du président de la Transition. Et aussi la Conférence des Nations unies sur le climat (Cop 26) qui se tient à Glasgow. Notre pays est aussi victime du réchauffement climatique. C’est pourquoi, nous avons symboliquement planté des arbres pour lancer le programme : Un élève, un arbre», a relevé le chef du gouvernement.

Le Premier ministre a aussi salué l’esprit patriotique des Syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 et du Syndicat national de l’éducation et de la culture (Snec) dont les dirigeants, a-t-il affirmé, ont appelé à une rentrée scolaire réussie. Il a également rendu hommage à la Fondation Bally pour avoir équipé plusieurs salles de classes en tables-bancs.

Plantation d’un arbre dans la cour de l’école Inemassa Cissé de Niaréla par le chef du gouvernement

«Nous espérons que cette année scolaire sera l’une des meilleures que les Maliens auront vécu ces dernières années. Nous souhaitons que la lutte contre le réchauffement climatique soit ancrée dans l’esprit de la jeunesse comme étant une mission qui s’impose à tous», a-t-il dit. Et d’indiquer que le gouvernement compte beaucoup sur les comités de gestion scolaire (CGS) et les collectivités pour prendre le relais des actions menées par les plus hautes autorités. Dr Choguel Kokalla Maïga a aussi rassuré les écoliers que le gouvernement veut poser les fondations d’un Mali nouveau dont ils seront les fruits dans quelques années.

Pour sa part, la ministre de l’éducation nationale a salué la présence de tous les acteurs de l’école à cette rentrée. «Nous avons souhaité que les enseignants et les élèves soient présents ce matin dans les classes. Cela est effectif», s’est-elle réjouie, avant de remercier les enseignants du public et du privé, l’administration scolaire, les parents d’élèves et les partenaires, particulièrement la Fondation Bally qui a fourni les plants d’arbres pour l’accomplissement du programme de plantations d’arbres.

Pour cette opération, a indiqué la ministre de l’éducation nationale, son département a choisi 10 écoles dans l’Académie de la rive droite et autant dans celle de la rive gauche. «Nous avons intégré le changement climatique à l’éducation dont nous ressentons les effets néfastes pour que nos apprenants du préscolaire au supérieur sachent que c’est une préoccupation nationale», a-t-elle fait savoir.La ministre s’est dit heureuse de constater que la rentrée a été absolument inclusive.

Quant au président des coordinateurs des CGS de l’école fondamentale Inemassa Cissé, il a expliqué que grâce aux classes rénovées, cet établissement a enregistré l’arrivée de beaucoup de nouveaux élèves. Il ajoutera que les effectifs de l’école communautaire de Niaréla seront accueillis dans l’un des blocs réhabilités. Bamba Tidiane Kanadji, a salué le président de la Transition et la mairie de la Commune II qui a offert 3 salles de classes (actuellement en chantier) à leur établissement.

L’opération «Un élève, un arbre» s’étalera sur 5 ans. Durant la période, 15 millions d’arbres composés d’espèces autochtones et exotiques seront plantés.

Mohamed D. DIAWARA

Source : ESSOR

À propos MOM Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Société du Patrimoine Ferroviaire du Mali (SOPAFER): • Où sont donc nos trains ? • Les autorités de la Transition interpellées sur le cas du Directeur général, Ibrahim Maïga

Comme nous l’avions toujours dénoncé dans ces lignes, et comme aujourd’hui fortement sollicité par les ...

Éducation : Autonomisation de la gent féminine au cœur des préoccupations

  La ministre de l’éducation nationale, Mme Sidibé DédéouOusmane a présidé, hier dans un hôtel ...

Cour d’assises militaire : 20 ans de réclusion criminelle pour l’adjudant-chef violeur

À la barre, l’accusé a reconnu avoir eu des relations sexuelles avec l’épouse de son ...

Région de Kayes : L’exploitation minière peut et doit rapporter plus

Les retombées de la présence massive des mines d’or ne sont pas très visibles. Les ...

Communiqué du conseil des ministres du 01 décembre 2021

Le Conseil des Ministres s’est réuni en session ordinaire, le mercredi 1er décembre 2021, dans ...

Guide de l’inspecteur des services judiciaires : Des acteurs de la justice s’approprient le contenu du document

Le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mahamadou Kassogué ...