Accueil » Politique » PRIMAIRES A L’URD Zoom sur les candidatures les plus en vue

PRIMAIRES A L’URD Zoom sur les candidatures les plus en vue

Le 24 septembre dernier, à midi, a pris fin, le dépôt des candidatures pour les primaires à l’URD. A cet effet, plusieurs candidatures sont parvenues au niveau du bureau exécutif national du parti. Elles sont entre autres, la candidature de Me Demba Traoré, Me Abdoul Wahab Berthé, Dr Madou Diallo, Honorable Modibo Doumbia, Pascal Traoré, Hassan Diallo, Mamadou Igor Diarra, Adama Coulibaly,  M Maïga et le Dr Boubou Cissé. 

Signalons qu’en référence aux textes du parti, les recommandations de l’article 47 du règlement intérieur, et en application de la décision du bureau exécutif national du 21 août 2021, par une lettre en la date du 23 août, que le 1er Vice-président Salikou Sanogo a lancé officiellement le processus de désignation du candidat. Faut-il le rappeler l’article 47 du règlement intérieur de l’Urd dispose : « S’agissant du choix du candidat à l’élection présidentielle, le BEN vérifie la conformité des candidatures avec les dispositions légales et propose le candidat retenu à la conférence nationale qui l’investit. Nul ne peut être candidat s’il n’est militant de l’URD ».

Selon une source très proche du parti, les candidatures enregistrées sont celles de : Me Demba Traoré de la section VI de Bamako,  Me Abdoul Wahab Berthé de la section de Sikasso,  Dr Madou Diallo de la section de Kati, l’Honorable Modibo Doumbia de la section de Kati, Adama Coulibaly de la section de San, Mamadou Igor Diarra de la section de Ségou et en fin celle du Dr Boubou Cissé de la section de Mopti. Environ une dizaine de candidatures sont souscrites, selon la même source, et parmi ces candidats, des marionnettes de ceux qui ont des grands moyens, pouvant être leurs soutiens quant à la recherche de consensus.   

Me  Demba Traoré de la section VI

Le secrétaire à la communication du bureau exécutif national, Me Demba Traoré, qui constituait l’œil et l’oreille de feu Soumaïla Cissé. Secrétaire politique de la section VI, l’une des sections qui raflent les victoires aux élections de proximité depuis 2016. Cet éminent avocat est un cadre du parti en commune VI, très proche du défunt président et de famille. Pour Nouhoum Togo, il est le premier collaborateur de l’ancien chef de file de l’opposition. 

Grâce à ses compétences, la section VI  a rehaussé l’image de l’URD, avec des victoires propres aux élections communes et législatives passées.

Me Abdoul Wahab Berthé

 

Natif de Sikasso, il étudie à Paris X Nanterre où il obtient un doctorat d’État en droit privé en 1985. En 1997, président du Parti malien pour le développement et le renouveau (Pmdr), il est candidat à l’élection présidentielle malienne de 1997, mais retire sa candidature comme la plupart des autres candidats de l’opposition pour protester contre la mauvaise organisation des élections législatives et présidentielle. Il milite ensuite à l’Union pour la République et la démocratie (URD) dont il est membre du bureau.

Le 3 octobre 2007, il est nommé ministre du Travail, de la Fonction publique et de la Réforme de l’État dans le Gouvernement de Modibo Sidibé. Il garde son poste dans le nouveau gouvernement lors du remaniement le 9 octobre 2009. Le 6 avril 2011, il est nommé ministre du Travail et de la Fonction publique dans le Gouvernement de Cissé Mariam Kaïdama Sidibé.

Adama Coulibaly, section de Ségou

 Le chef des relations extérieures de l’URD est candidat de l’URD aux primaires pour les présidentielles à venir. Il est membre fondateur de l’URD en France, où il a été le premier président de la section URD des jeunes à Paris dès la création du parti en 2003. Adama Coulibaly a été membre du Bureau national des jeunes pendant 10 ans et depuis 8 ans, il est membre du Bureau Exécutif National du parti. Il est détenteur d’un DEA en sciences politiques obtenu à  l’université de Paris 1 Sorbonne. Il a également  fréquenté l’ENA de Paris.  Il travaille à l’Assemblée nationale du Mali depuis 12 ans.

 

Modibo Doumbia, section de Kati

Détenteur d’un DEA de l’Isfra en Population – Environnement, Gestion des Zones Humides et Développement durable 2013, M. Doumbia est un natif de Sinsina, ex-arrondissement de Sanankoroba. Dans sa vie politique, Modibo est élu conseiller municipal à Sanankoroba de 2004 à 2016 et délégué au Conseil de cercle depuis 2009, puis au Conseil régional de Koulikoro. Élu à l’Assemblée nationale à la suite d’élections partielles en septembre 2009 à Kati, Modibo Doumbia, cet amoureux du monde rural, devient membre de la commission du développement rural et de l’environnement à l’Assemblée nationale. Membre de la section de Kati et du Bureau national URD.

Mamadou Igor Diarra, section de Ségou

Né le 26 décembre 1966 à Kryvy Rih (Ukraine), il est un homme d’État et dirigeant de banque de nationalité malienne. Entrée au gouvernement en octobre 2008 sous la présidence d’Amadou Toumani Touré comme ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Eau, puis ministre de l’Énergie et de l’Eau. Ensuite ministre des Finances sous Ibrahim Boubacar Kéita. La candidature de l’enfant de Markala est portée par la section de Ségou. Ancien candidat à la présidentielle de 2018, sa candidature avait été parrainée par le parti URD, même l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, sous IBK  n’a voulu soutenir le candidat de l’URD, Soumaïla Cissé au second tour de ce  scrutin.

Dr Boubou Cissé de Mopti

 Tombé avec le président IBK, le 18 août 2020, à la suite d’un coup d’Etat, la candidature de cet ancien Premier ministre est portée par la section de Mopti. N’ayant jamais milité pour un parti politique, Dr Boubou Cissé s’est enregistré à la section de Mopti, le samedi 08 aout 2020. Cela, juste après son adhésion à la sous-section de Djenné. 

Rappelons  qu’avant sa nomination en tant que ministre en charge de l’Industrie et des Mines du Mali en septembre 2013, il était responsable en charge des projets de développement humain (santé, éducation et protection sociale) pour la Banque mondiale, basé au Nigeria puis au Niger. En avril 2014 après un remaniement ministériel, il a été reconduit à la tête du département des Mines. Depuis le 15 janvier 2016 jusqu’à sa nomination au poste de Premier ministre, Dr. Boubou Cissé était le ministre de l’Economie et des Finances.

A suivre…

Dramane Siaka

 

À propos MOM Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Dossier avion présidentiel et équipements militaires : Me Tapo n’est plus avocat de SBM

La nouvelle, la rédaction du quotidien Le Pays vient de l’apprendre. Me Kassoum Tapo n’est ...

Le Premier ministre Choguel Maïga accueilli triomphalement à son retour de New York

De retour de New York, où il participait à l’Assemblée générale de l’ONU, le Premier ministre ...

Dossier avion présidentiel et équipements militaires : Me Tapo n’est plus avocat de SBM

La nouvelle, la rédaction du quotidien Le Pays vient de l’apprendre. Me Kassoum Tapo n’est ...

Paris rejette les accusations d’”abandon” du Mali

 La France a rejeté lundi les accusations d’”abandon” du Mali et d’annonce “unilatérale” de retrait ...

Affaire des équipements militaires : des officiers supérieurs de l’armée sous mandat de dépôt !

Toujours dans l’affaire « des équipements militaires » le pôle économique et financier de Bamako a placé ...

Demba COULIBALY en visite à la Maison Centrale d’Arrêt (MCA) de Bamako !

Le samedi 25 septembre 2021, M. Demba COULIBALY a rendu une visite de courtoisie au ...