Accueil » Politique » Laïcité : Le CIC- Mali œuvre pour le respect de la laïcité

Laïcité : Le CIC- Mali œuvre pour le respect de la laïcité

Ce samedi 25 septembre 2021, le collectif des intellectuels chrétiens pour la cohésion sociale, la paix et la bonne gouvernance (CIC- Mali) a tenu une conférence de presse au CRES à Badalabougou.  L’objectif de cette rencontre est de partager la vision du collectif qui est un Mali pluriel et laïc. C’était en présence du Président du collectif CIC – Mali, Dr. N’dji dit Jacques DEMBELE, le Représentant du Ministre des Affaires Religieuses et de Culte, Dr Yaya TRAORE ainsi que et les membres dudit collectif.

Mouvement apolitique créé en 2020, le collectif des intellectuels chrétiens pour la cohésion sociale, la paix et la bonne gouvernance a pour mission de veiller pour la cohésion sociale, la paix, la bonne gouvernance et surtout sur le respect de la laïcité au Mali. « Le CIC- Mali que j’ai l’honneur de présider, compte plus de 250 hommes et femmes et plusieurs sympathisants qui mènent des débats pour réfléchir à la construction d’une Nation plus juste, plus harmonieuse et accessible à tous ceux qui respectent la laïcité et les valeurs de la République », informe Dr. N’dji dit Jacques DEMBELE, Président du collectif.

Selon Dr Rosine Dakouo, membre du collectif des cadres chrétiens pour la paix et la cohésion sociale, et la bonne gouvernance, le respect de la laïcité favorise la cohésion sociale. « Nous sommes entrain de mener des activités de réflexions sur les thématiques telles que la paix, la sécurité, la santé, la bonne gouvernance et l’éducation. Nous sommes entrain de mener des activités pour définir le concept de laïcité afin que tout le monde puisse comprendre la laïcité, comment vivre en paix avec l’autre, comment accepter l’autre, comment vivre ensemble dans la paix », raconte Dr. Rosine Dakouo, membre du CIC-Mali. A son entendement, la marginalisation d’un groupe social peut être la source d’un conflit. « Qui parle de frustration, parle de conflit qui peut fragiliser cette Nation. Aujourd’hui nous savons la situation dans laquelle le Mali se trouve, et nous pensons à tout ce qui peut aider ce pays à sortir de cette crise », explique Dr Rosine Dakouo, membre du collectif. Par la meme occasion, elle lance un appel patriotique à l’ensemble des citoyens. « Nous sommes dans cette impasse parce que nous n’avons pas su préserver ce vivre ensemble. Alors, je demande à tous les maliens, toutes religions confondues, de se battre pour la paix parce que nous savons que dans une Nation où il fait bon de vivre, on n’y trouve le développement » a-t-elle lancé.

Dr Yaya TRAORE, Chargé de Mission au Ministère des Affaires Religieuses et de Culte salue l’initiative. « Notre objectif est de maintenir la paix et la cohésion sociale. Donc, nous soutenons cette initiative parce qu’il nous faut la bonne gouvernance et la préservation de la laïcité au Mali », se réjouit Dr Yaya TRAORE

Cependant, la conférence a été suivi d’une série de questions posées par les journalistes, répondues par les conférenciers. Il est donc primordial que la justice sociale soit une réalité et que chaque citoyen, partout où il se trouve, qu’il se sente malien à travers le respect de laïcité au Mali.

Madeleine Dembélé

À propos MOM Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Cinq gendarmes tués dans une attaque jihadiste à l’ouest du pays

Une attaque attribuée aux jihadistes a endeuillé ce mardi l’armée malienne sur le tronçon vital ...

Dossier avion présidentiel et équipements militaires : Me Tapo n’est plus avocat de SBM

La nouvelle, la rédaction du quotidien Le Pays vient de l’apprendre. Me Kassoum Tapo n’est ...

Le Premier ministre Choguel Maïga accueilli triomphalement à son retour de New York

De retour de New York, où il participait à l’Assemblée générale de l’ONU, le Premier ministre ...

Dossier avion présidentiel et équipements militaires : Me Tapo n’est plus avocat de SBM

La nouvelle, la rédaction du quotidien Le Pays vient de l’apprendre. Me Kassoum Tapo n’est ...

Paris rejette les accusations d’”abandon” du Mali

 La France a rejeté lundi les accusations d’”abandon” du Mali et d’annonce “unilatérale” de retrait ...

Affaire des équipements militaires : des officiers supérieurs de l’armée sous mandat de dépôt !

Toujours dans l’affaire « des équipements militaires » le pôle économique et financier de Bamako a placé ...