Accueil » Politique » Commissariat de Police du 3ème Arrondissement : Un ghanéen récidiviste en banditisme arrêté!

Commissariat de Police du 3ème Arrondissement : Un ghanéen récidiviste en banditisme arrêté!

Il s’appelle James Koffi Anane, un ghanéen d’origine vivant ici au Mali. Il fut arrêté et conduit au 3ème Arrondissement par la Brigade Anti Criminalité (BAC) qui l’a soustrait d’un lynchage dans la nuit du 26 au 27 juin dernier à Médina Coura. Lui et son complice avaient tenté de déposséder un individu de son engin à deux roues, cependant, son partenaire s’était échappé. Et Koffi a eu la vie sauve grâce à l’intervention d’une équipe de la BAC. Mais sa liberté sera de courte durée, car il a été mis sous mandat de dépôt le lundi 28 juin dernier.

 

En plus de l’opération ‘’Tourbillon’’, le 3ème Arrondissement  est bien dédié à ses missions régaliennes, à savoir, assainir la Commune II et environs des brigands. En illustrent les différentes arrestations des bandits opérées avec succès en ces derniers temps. Cette fois-ci c’est un ghanéen du nom de James Koffi Anane qui vient de tomber dans leur filet. Il est accusé d’association de malfaiteurs, vol qualifié et détention illégale d’arme à feu et de munitions.

En effet, dans la nuit du 26 au 27 juin 2021, James Koffi Anane et son ami Jean, les deux sur une même moto se sont rendus en ville dans le but de dépouiller un innocent de sa moto. C’est ainsi qu’au niveau de la Station Shell à Médina Coura qu’ils ont essayé de tenter leur premier coup en voulant déposséder un jeune de sa moto qui était en compagnie de sa copine. Ce dernier a reçu un coup violent sur la poitrine. Très coriace, il a pu se relever au moment même où James s’apprêtait à démarrer en trombe  avec sa moto. Il n’avait que sa bouche pour donner l’alerte avec des cris de secours. Du coup la situation s’est compliquée pour les deux voleurs, et Jean étant sur l’autre moto se sauve en laissant le ghanéen entre les mains d’une foule déchainée qui n’a pas tardé à le bastonner. Par coup de chance, une équipe de la BAC, en patrouille ordinaire est arrivée sur les lieux au bon moment, avant de tirer Koffi des mains de la foule et le conduire au 3ème Arrondissement.

Lors de son interrogatoire au commissariat, le ‘’Ghanaboy’’ a reconnu les faits et a dévoilé être auteur de vol de plusieurs motos à Bamako avec certains bandits de grand chemin, qui séjournent actuellement à la MCA. Il s’agit de Dian Diakité dit ‘’Piksser’’ et Bla.

En plus, Koffi a reconnu être en prison à trois reprises pour les mêmes chefs d’accusation, notamment association de malfaiteurs, vols qualifiés et détention illégale d’arme à feu et de munitions. Cela, par  le Tribunal de Grande Instance de la Commune II à 5 ans de prison en 2018 et à 10 mois en 2020 et enfin par celui de la Commune III à 18 mois d’emprisonnement ferme.

En somme, depuis le lundi 28 juin, James Koffi Anane est retourné à la MCA de Bamako Coura. Son retour au Ghana, à coup sûr, n’est pas pour bientôt !

Mariam Sissoko

 

SourceLe Sursaut

 

À propos MOM Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Contrôle des prix : Comment s’y prendra le Gouvernement ?

Au cours de ces deux dernières années (de fin 2019 à nos jours), le consommateur ...

URD : Quatre candidats déjà annoncés pour la présidentielle

Le décès brutal du candidat naturel de l’Union pour la République et la Démocratie (URD), ...

Six ans après la signature de l’accord pour la paix : Application extrêmement laborieuse d’un texte qui ne devrait même pas exister

Largement occulté des esprits depuis la fin du premier mandat d’IBK, la mise en œuvre ...

Gabon: 15 ans de prison pour trois militaires auteurs du coup d’État manqué de 2019

À l’issue d’une audience qui a duré jusqu’aux petites heures du jeudi 1er juillet 2021, ...

Sortie de la 43e promotion de l’EMIA : Un ancien commandant de bord écrit à Assimi

  L’école militaire interarmes (EMIA) de Koulikoro abritera demain, vendredi 2 juillet 2021, la cérémonie ...

Controverse autour d’une prolongation de la transition : Assimi et Choguel vont-ils respecter leurs engagements ?

Et pour la présidente du Collectif de femmes leaders, le mot d’ordre est un prolongement ...