Accueil » Politique » Grogne au niveau du secteur de la Santé :Le SNS-AS-PF en grève de 5 jours à partir du 26 avril

Grogne au niveau du secteur de la Santé :Le SNS-AS-PF en grève de 5 jours à partir du 26 avril

Le syndicat national de la santé de l’action sociale et de la promotion de la famille (SNS-AS-PF) a déposé, sur le bureau du ministère du dialogue social, du travail et de la fonction publique, un  préavis d’arrêt de travail de cinq (5) jours à partir du  lundi 26 avril 2021.

Les doléances qui sont présentées dans ce préavis sont au nombre de 16 reparties en 7 points. Il s’agit, notamment, entre autres : de  l’octroi d’une prime à la santé dédiée à des maladies dite émergentes ; La confection d’une carte de gratuité AMO accordées  aux travailleurs socio-sanitaires et promotion de la famille, y compris les médicaments en entiers ; L’adoption d’un décret pour transformer les ristournes, les primes de garde et leur extension conformément l’application du PV de conciliation du 16 avril 2017, en point 1.

Le payement intégral des arriérés des émoluments, et leur intégration dans le salaire des bi-appartenant  et le paiement immédiat des ristournes du dernier trimestre 2018, des années (2019-2020), à aujourd’hui  à l’INPS en point 2.

De l’élaboration d’un code de santé pour combler les insuffisances du code des marchés public et la loi hospitalière pour faciliter l’approvisionnement des structures hospitalières en médicaments, réactifs et certains équipements ; la relecture du décret portant plan de carrière du personnel de la santé, l’adoption sans délai de ceux du secteur de l’action sociale et de la promotion de la famille ; La continuité de l’intégration des agents recrutés sur fonds propres dans toutes les structures socio sanitaires et de promotion de la famille au niveau du point 3.

La régularisation immédiate des agents abusivement mutés en violation flagrante des textes règlementaires et des conventions de l’OIT ratifiées par la République du Mali (Boufoubé et l’ANAM) ; L’adoption des textes régissant de l’INFSS aux réalités et exigences de la profession et le reclassement des Assistants Médicaux  Techniciens Supérieurs ayant fait la même formation depuis 2009, et la création du cycle de doctorat ; Le maintien de l’autonomie administrative et financière de l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire des Aliments (ANSSA), conformément au règlement 07/O7/2007/CM/UEMOA, en point 4. Augmentation de la prime de fonction spéciale 100% en 5 et le remboursement des primes de zones chez les travailleurs socio-sanitaires dans la région de Kayes ; L’extension de la continuité d’un montant mensuel de 250 000F comme prime spéciale Covid19, à tous les travailleurs socio-sanitaires et de la promotion de la famille jusqu’au terme de la pandémie en 6.

Et en fin, la question de l’immixtion de l’administration dans la gestion des affaires syndicales ; L’atteinte au décret 2016-0475/P-RM du 07/07/2016 fixant les modalités d’organisation et de fonctionnement des services, des établissements publics hospitaliers dans son application au CHU P.G en dernier point.

Le SNS-AS-PF a précisé dans son préavis que cet arrêt de cinq (5) jours  de travail,  si toutes fois, ses revendications ne sont pas prises en compte, est juste une grève d’avertissement.

Issa Djiguiba

 

SourceLe Pays

À propos MOM Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Cinq gendarmes tués dans une attaque jihadiste à l’ouest du pays

Une attaque attribuée aux jihadistes a endeuillé ce mardi l’armée malienne sur le tronçon vital ...

Dossier avion présidentiel et équipements militaires : Me Tapo n’est plus avocat de SBM

La nouvelle, la rédaction du quotidien Le Pays vient de l’apprendre. Me Kassoum Tapo n’est ...

Le Premier ministre Choguel Maïga accueilli triomphalement à son retour de New York

De retour de New York, où il participait à l’Assemblée générale de l’ONU, le Premier ministre ...

Dossier avion présidentiel et équipements militaires : Me Tapo n’est plus avocat de SBM

La nouvelle, la rédaction du quotidien Le Pays vient de l’apprendre. Me Kassoum Tapo n’est ...

Paris rejette les accusations d’”abandon” du Mali

 La France a rejeté lundi les accusations d’”abandon” du Mali et d’annonce “unilatérale” de retrait ...

Affaire des équipements militaires : des officiers supérieurs de l’armée sous mandat de dépôt !

Toujours dans l’affaire « des équipements militaires » le pôle économique et financier de Bamako a placé ...