Accueil » Economie » Célébration de Pâques : les fidèles chrétiens ont prié pour la paix au Mali

Célébration de Pâques : les fidèles chrétiens ont prié pour la paix au Mali

La communauté chrétienne du Mali a célébré ce dimanche 4 avril, la fête de pâques, marquant la résurrection de Jésus Christ. Cette célébration intervient cette année, tout comme l’année dernière dans un contexte de crises sanitaire et sécuritaire. Dans les différents lieux de cultes, les fidèles chrétiens ont prié pour le retour de la paix, la stabilité et l’entente dans le pays.

Des forces de l’ordre et des kits sanitaires étaient visibles dans certains lieux de culte à Bamako. L’accès à ces endroits a été conditionné au port du masque. Cette fête a été marquée par des moments de prières consacrées à la situation actuelle du pays. A la cathédrale de Bamako ou encore à l’église de Bamako coura, des bénédictions ont été formulées pour le retour de la paix, la stabilité et la réussite de la transition.

Lecardinal Jean Zerboarchevêque de Bamako a appelé les Maliens à l’unité et l’amour du prochain afin que la paix revienne. Il les a aussi invité au respect strict des mesures barrières contre la Covid-19. Des prières ont aussi été formulées à l’endroit de personnes enlevées et déplacées du centre du pays.
Rappelons que les festivités pascales n’ont pas eu lieu dans de nombreuses localités du pays, à cause de l‘insécurité.

Dans les zones de l’intérieur du pays où la fête a été célébrée, la Pâques s’est déroulée dans la plus grande discrétion, rapportent des communautés locales. Ce fût le cas à Gao et à Yorosso.
A Yorosso, des centaines de fidèles étaient présents aux différentes messes dans les trois églises de la ville. Pour des mesures sécuritaires, des comités de surveillance ont été mis en place dans certaines de ces églises. Comme à Bamako, des kits de lavage des mains étaient aussi visibles dans ces lieux de culte et de nombreux fidèles portaient le masque.

À Gao, malgré l’absence de forces de sécurité dans les lieux de culte, la fête s’est déroulée sans incident, indiquent des sources locales.
Au même moment à Ségou, il n’y a pas eu assez de mobilisation dans les églises cette année. Selon les fidèles, cela s’explique par la crise sanitaire et sécuritaire qui sévit dans la région.
Dans la ville de Sikasso, des prières ont été formulées pour le retour de la sœur Gloria enlevée depuis le 8 février 2017 à Karangasso. 

À propos MOM Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mali : Signature de partenariat entre SAMA Money et Small World !

Le Président Directeur Général de SAMA Money by UBA Daouda Coulibaly et le Directeur Afrique ...

Communiqué relatif à l’effectivité des prix consensuels du pain

Communique de l’Energie du Mali (EDM) – SA

Un incident consécutif à un orage, survenu ce lundi 5 Avril à 16h 32 sur ...

8 Mars : La femme à l’honneur

La célébration du 8-Mars, Journée internationale des droits de la femme, tire ses origines de ...

Le Mali sous pression des terroristes : Plusieurs localités attaquées ces derniers jours

Au Mali, malgré l’arrivée des militaires au pouvoir et l’intensification des opérations antiterroristes, la violence ...

Entrée en vigueur du paiement de la redevance péage par passage : les transporteurs projettent une nouvelle grève

Les conducteurs routiers projettent une grève de trois jours à partir du 23 mars prochain. ...