Accueil » Economie » Entrée en vigueur du paiement de la redevance péage par passage : les transporteurs projettent une nouvelle grève

Entrée en vigueur du paiement de la redevance péage par passage : les transporteurs projettent une nouvelle grève

Les conducteurs routiers projettent une grève de trois jours à partir du 23 mars prochain. Les camions bennes resteront en grève jusqu’à cette date. En cause : l’application du paiement de la redevance péage par passage au niveau de tous les postes, entrée en vigueur le lundi 1er mars. «Nous avons décidé d’aller en grève à partir du 23 de ce mois. Cette décision a été prise dans l’après-midi du lundi dernier à Médina-Coura (Commune II) suite à l’application de la nouvelle mesure au niveau des péages. Le préavis a été déposé ce mardi (hier, Ndlr). La grève concernera tout le secteur des transports», explique le secrétaire général du Syndicat national des transporteurs routiers urbains, interurbains et internationaux du Mali (Syntrui-Mali), Issihaka Diakité.

En attendant, les conducteurs routiers opposés à l’application de la décision de paiement de la redevance péage par passage au niveau des postes ont exprimé leur colère, lundi, sur certains axes routiers où le trafic de camion était suspendu. «Nous avons décidé de suspendre le trafic des camions bennes sur la route Bamako-Koulikoro et celle de Sébénikoro, parce que cette mesure nous pénalise», indique Issihaka Diakité. Le syndicaliste confirme que le blocage de la circulation au niveau du poste de péage de Kasséla (route de Ségou) est lié à l’application du paiement de la redevance péage par passage.

Une source contactée au ministère des Transports et des Infrastructures estime que jusqu’ici, le paiement se déroule normalement au niveau des postes de péage. Elle confirme que les conducteurs des camions bennes refusent de s’acquitter du droit de péage par passage au niveau du poste de Kasséla.

D’où le stationnement de plusieurs véhicules depuis lundi, au niveau de ce poste d’entrée de Bamako.

Toutefois, «le gouvernement reste intransigeant quant à l’application correcte de cette mesure. Ce mode de payement est pratiqué par les autres pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa)», rappelle notre source, ajoutant qu’un compromis a été trouvé avec les syndicats des Sotrama qui paieront 2.000 Fcfa sur les 24 h.

Babba B. COULIBALY

 

 

SourceEssor

 

À propos MOM Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mali : Signature de partenariat entre SAMA Money et Small World !

Le Président Directeur Général de SAMA Money by UBA Daouda Coulibaly et le Directeur Afrique ...

Communiqué relatif à l’effectivité des prix consensuels du pain

Célébration de Pâques : les fidèles chrétiens ont prié pour la paix au Mali

La communauté chrétienne du Mali a célébré ce dimanche 4 avril, la fête de pâques, ...

Communique de l’Energie du Mali (EDM) – SA

Un incident consécutif à un orage, survenu ce lundi 5 Avril à 16h 32 sur ...

8 Mars : La femme à l’honneur

La célébration du 8-Mars, Journée internationale des droits de la femme, tire ses origines de ...

Le Mali sous pression des terroristes : Plusieurs localités attaquées ces derniers jours

Au Mali, malgré l’arrivée des militaires au pouvoir et l’intensification des opérations antiterroristes, la violence ...