Accueil » Politique » Mali: Kidal accueille la première réunion du Comité de suivi de l’accord d’Alger depuis 2015

Mali: Kidal accueille la première réunion du Comité de suivi de l’accord d’Alger depuis 2015

Le CSA, le Comité de suivi de l’accord d’Alger doit se réunir à Kidal ce jeudi 11 février. C’est la première fois, depuis 2015, date de la signature de ce texte qui a mis un terme à la guerre civile, que ce comité se retrouve dans cette ville du nord du Mali. Avec ce CSA, Bamako veut envoyer le signal d’une normalisation.

 

Le statut de Kidal est un sujet sensible. Fief de l’ex-rébellion, certains estiment qu’aujourd’hui encore la ville est aux mains de la CMA, la Coalition des mouvements de l’Azawad, signataire de l’accord d’Alger. Cette réunion intervient quelques semaines après la visite d’une délégation ministérielle à Kidal.

Et à Kidal on l’assure, tout est prêt pour le CSA. « Cette réunion, marque une grande avancée », s’enthousiasme un membre de la CMA. Pour lui, elle est entre autre l’occasion de clarifier la situation de la ville.

« Les populations sont là, le gouverneur et l’embryon de l’armée reconstituée aussi. Il n’y a aucune mainmise de la CMA, assure-t-il, les autorités et les forces armées maliennes doivent seulement accepter de se conformer à l’accord d’Alger. »

Une analyse que ne partage pas la Plateforme. Pour Fahad Ag Almahmoud, son président, tout cela n’est que poudre aux yeux. « On fait beaucoup de tapage pour une réunion qui durera à peine une heure. Nous n’avons même pas reçu d’ordre du jour », ironise-t-il.

Pour Fahad Ag Almahmoud, ce CSA s’inscrit dans la perspective du sommet du G5 Sahel à Ndjamena, la semaine prochaine. « Bamako veut seulement faire croire à la communauté internationale que la paix progresse au Mali », conclut-il.

Les représentants de la Plateforme seront pourtant bien présents à Kidal cet après-midi. La dernière tentative de tenir un CSA dans cette ville, remonte à septembre 2019 et s’était soldée par un échec. 

À propos MOM Rédaction

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Clash au sommet de l’état : Vérité ou matraquage des esprits ?

Le Vice-président, dans une sorte de réplique du berger à la bergère, aurait signifié au ...

Session d’avril du CNT : un agenda très chargé

En plus du vote des lois, la session sera marquée par les interpellations des ministres, ...

Mali: la Minusma réplique à l’attaque meurtrière d’Aguelhok

Nouveau bilan de l’attaque vendredi dernier contre le camp de la Minusma dans la localité ...

Affaire de déstabilisation des institutions : Me Tapo accuse le Procureur général

Après le pourvoi en cassation du procureur général contre l’arrêt de mise en liberté et ...

Le parti Mali en Action et alliés, qui avaient porté la candidature de Mamadou Igor Diarra à l’élection présidentielle de 2018, rejoignent l’URD

Monsieur le Premier Vice-président, Chèrs membres du BEN de l ‘ URD, Mesdames et Messieurs. ...

Affaire dite de déstabilisation des institutions : le parquet s’oppose à la libération des accusés

Le procureur général du parquet s’est opposé ce mardi à l’annulation de la procédure et ...