jeudi, septembre 29, 2022

Mutilations génitales féminines : L’abandon de la pratique fait son petit bonhomme de chemin

Must Read

Les pesanteurs sociales pèsent toujours lourdement. Mais les efforts de sensibilisation permettent d’avancer à petits pas

Notre pays a célébré, le week-end, la Journée internationale «Tolérance zéro» aux mutilations génitales féminines et excision (MGF/E). Chaque année, le 6 février est consacré à la lutte contre les mutilations génitales féminines. Cette année, le thème était intitulé : «Pas le temps de l’inaction : Unissez-vous, financez et agissez pour mettre fin aux mutilations génitales féminines».
L’événement a été célébré dans le village de Faraba sous la présidence du secrétaire général du ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Chiaka Magassa, en présence de la représentante du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) au Mali, Sylvie Fouet et de nombreux invités.

L’acte fort de la cérémonie a été la signature de la convention d’abandon de la pratique des mutilations génitales féminines, y compris l’excision par les villages de Faraba, Dalakana et Kirina Somonoso (tous de la Commune rurale du Mandé). à ce propos, le chef de village de Faraba, N’goyi Diakité, a déclaré publiquement l’abandon de la pratique de l’excision dans sa bourgade. Comme pour joindre la parole à l’acte, une exciseuse, Niakalé Kanté, s’engagera aussi publiquement à déposer sa lame d’excision. «Je ne pratiquerai plus l’excision parce qu’elle a des conséquences nuisibles sur la santé des femmes», a-t-elle juré.                                          

 

- Advertisement -spot_img

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img
Latest News

LES 62 ANS D’INDEPENDANCE DU MALI.

Jeudi 22 septembre 1960, jeudi 22 septembre 2022, le Mali a 62 ans d’indépendance. La question que nous-nous posons,...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img