Accueil » MALI » « Libération de Soumaïla Cissé » : la nouvelle n’est pas confirmée par ses proches

« Libération de Soumaïla Cissé » : la nouvelle n’est pas confirmée par ses proches

« Libération de Soumaïla Cissé » : la nouvelle n’est pas confirmée par ses proches.

Plus de 130 jihadistes auraient été libérés ce week-end par les autorités maliennes en échange de la libération de Soumaila Cissé et de l’otage française Sophie Pétronin. Les proches de Soumaila Cissé ne confirment pas cette nouvelle. Ils affirment, cependant, avoir des preuves de vie de l’honorable et garde espoir pour sa libération.

Des responsables de la médiation sous couvert de l’anonymat auraient confirmé cette information à l’AFP. Selon eux, l’échange des prisonniers a eu lieu dans deux secteurs différents. Certains ont été relâchés dans la zone de Niono région de Ségou et d’autres vers Tessalit région de Kidal où ils ont été acheminés par avion. Un responsable des services de sécurité maliens a confirmé à l’AFP, ces informations.

Une opération qui pourrait aboutir à la libération de Soumaila Cissé chef de file de l’opposition malienne et de Sophie Pétronin une française enlevé à Gao depuis décembre 2016, indiquent plusieurs sources. En plus de ces prisonniers, une somme importante aurait été versée aux ravisseurs. Contactés par nos soins, le porte-parole du chef de file de l’opposition n’a pas confirmé ces allégations. Toutefois, il précise qu’ils détiennent des preuves de vie de Soumaila Cissé.

L’enlèvement de l’honorable Soumaïla Cissé n’a jamais été revendiqué. Mais des soupçons pèsent de plus en plus sur le groupe jihadiste d’Amadou Koufa, affilié au Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans. En juin dernier, l’ancien Président Ibrahim Boubacar Kéita avait déclaré je cite « des contacts ont été établis avec les ravisseurs et il sera bientôt libéré ». Depuis ce jour plus rien n’a filtré de la mise en liberté du chef de file de l’opposition malienne.

« Pour le moment nous n’avons aucune certitude ou preuves formelle ou officielle de la libération de Soumaila Cissé ». Ces propos sont de Nouhoum Togo, membre de la cellule de crise chargée de négocier la libération de Soumaïla Cissé. Toutefois le porte-parole de l’ex chef de file de l’opposition affirme que des tractations sont en cours depuis quelques semaines pour faciliter cette libération.
Nouhoum Togo, membre de la cellule de crise chargée de négocier la libération de Soumaïla Cissé :

À propos Mali Ondes & Médias

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Clash au sommet de l’état : Vérité ou matraquage des esprits ?

Le Vice-président, dans une sorte de réplique du berger à la bergère, aurait signifié au ...

Session d’avril du CNT : un agenda très chargé

En plus du vote des lois, la session sera marquée par les interpellations des ministres, ...

Mali: la Minusma réplique à l’attaque meurtrière d’Aguelhok

Nouveau bilan de l’attaque vendredi dernier contre le camp de la Minusma dans la localité ...

Affaire de déstabilisation des institutions : Me Tapo accuse le Procureur général

Après le pourvoi en cassation du procureur général contre l’arrêt de mise en liberté et ...

Le parti Mali en Action et alliés, qui avaient porté la candidature de Mamadou Igor Diarra à l’élection présidentielle de 2018, rejoignent l’URD

Monsieur le Premier Vice-président, Chèrs membres du BEN de l ‘ URD, Mesdames et Messieurs. ...

Affaire dite de déstabilisation des institutions : le parquet s’oppose à la libération des accusés

Le procureur général du parquet s’est opposé ce mardi à l’annulation de la procédure et ...