Accueil » Nos émissions » Débats Grand format » Mali : Le président et le vice-président de la transition installés dans leurs fonctions

Mali : Le président et le vice-président de la transition installés dans leurs fonctions

Mali : Le président et le vice-président de la transition installés dans leurs fonctions

La cérémonie était d’une solennité à la hauteur de l’enjeu : la prestation de serment du président de la transition et du vice-président a eu lieu vendredi à Bamako devant la Cour Suprême. Bah Ndaw, retraité de l’armée, et le colonel Assimi Goïta, président du Comité national pour le salut du peuple, ont été installés à la tête d’une transition de 18 mois.

Les deux personnalités ont successivement prêté serment devant le président de la Cour suprême, Wafi Ougadeye Cissé, assisté du procureur général Boya Dembélé. Celui-ci a rappelé que la transition doit aboutir à des élections générales.

Prenant la parole après avoir prêté serment, le nouveau président a tenu des propos qui répondent aux aspirations des citoyens. Il a assuré qu’il se dédiera entièrement à cette tâche pour laquelle il a été appelé. « Je suis prêt au sacrifice suprême pour que le Mali redevienne celui de nos rêves », a-t-il déclaré, ajoutant qu’il remettra le pouvoir à un « président de la République proprement élu ». Il a fustigé à ce propos la fraude électorale.

Bah N’Daw a promis une lutte implacable contre le terrorisme. « Les moyens de l’armée iront désormais à l’armée », a-t-il assuré, estimant que la victoire n’est possible qu’avec une armée bien formée et bien équipée.

Pour ce qui concerne la lutte contre la corruption, il a promis zéro impunité. Bah N’Daw a annoncé que tous les dossiers de corruption seront transmis à la justice. L’impunité est, en effet, le fléau qui a favorisé le phénomène de la corruption dans notre pays.

Plusieurs personnalités ont assisté à la cérémonie. Il s’agit notamment du président bissau-guinéen Umaro Sissoco Embaló et de l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan, médiateur mandaté par la Communauté des Etats d’Afrique de l’Ouest qui dit être très optimiste pour le nouveau départ.

Reste à choisir un Premier ministre qui formera à son tour un gouvernement de transition qui, selon l’esprit de la Charte de la transition, sera une équipe restreinte.

A. CISSE / Essor MALI

 

À propos Mali Ondes & Médias

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Clash au sommet de l’état : Vérité ou matraquage des esprits ?

Le Vice-président, dans une sorte de réplique du berger à la bergère, aurait signifié au ...

Session d’avril du CNT : un agenda très chargé

En plus du vote des lois, la session sera marquée par les interpellations des ministres, ...

Mali: la Minusma réplique à l’attaque meurtrière d’Aguelhok

Nouveau bilan de l’attaque vendredi dernier contre le camp de la Minusma dans la localité ...

Affaire de déstabilisation des institutions : Me Tapo accuse le Procureur général

Après le pourvoi en cassation du procureur général contre l’arrêt de mise en liberté et ...

Le parti Mali en Action et alliés, qui avaient porté la candidature de Mamadou Igor Diarra à l’élection présidentielle de 2018, rejoignent l’URD

Monsieur le Premier Vice-président, Chèrs membres du BEN de l ‘ URD, Mesdames et Messieurs. ...

Affaire dite de déstabilisation des institutions : le parquet s’oppose à la libération des accusés

Le procureur général du parquet s’est opposé ce mardi à l’annulation de la procédure et ...