Championnat national du Mali : Stade malien, un parcours de champion

Championnat national du Mali : Stade malien, un parcours de champion

 

Sacrés à deux journées de la fin des débats, les Blancs ont reçu leur trophée, mardi à l’issue de la dernière
journée du Carré d’as. Avec une coquette somme de 10 millions de Fcfa. Le deuxième du championnat, Yeelen olympique a empoché 7 millions. Stadistes et Olympiens seront les porte-drapeaux du Mali l’année prochaine
en Ligue des champions d’Afrique et en Coupe CAF

L’édition 2019-2020 du championnat national a pris fin, le mardi 15 septembre au stade du 26 Mars. Le dernier match a mis aux prises le Stade malien et le Réal qui se sont séparés sur un score de parité 1-1. Demba Diallo a débloqué le tableau d’affichage pour les Blancs à la 25è minute, mais peu avant la mi-temps, Naman Keïta a égalisé pour les siens, profitant d’un mauvais positionnement de la défense adverse (38è min, 1-1).

Il faut dire que le match était sans enjeu puisque le Stade malien a été sacré à deux journées de la fin du Carré d’as et le Réal, éliminé de la course au titre dès la quatrième journée. Les deux équipes jouaient donc pour l’honneur, avec d’un côté, des Stadistes qui avaient à cœur de préserver leur invincibilité et de l’autre, des Scorpions qui n’avaient jusque-là réussi à empocher le moindre point et qui voulaient juste terminer sur une note positive. De part et d’autre, chacun a donc atteint son objectif.

à présent, le regard des deux équipes se tourne vers la saison 2020-2021. Surtout les Stadistes qui auront l’honneur de représenter le Mali à la prestigieuse Ligue africaine des champions (le ticket de la Coupe CAF a été enlevé par Yeelen olympique qui a terminé deuxième du championnat). «J’ai un sentiment de joie et de fierté, après ce sacre. Remporter le titre de champion n’a pas été chose aisée, compte tenu du nombre d’équipes participantes (23, ndlr)», a déclaré l’entraîneur du Stade malien après la rencontre.

«En 24 matches, soulignera Djibril Dramé, l’équipe n’a concédé aucune défaite, totalisant 20 victoires et 4 matches nuls. Au total, nous avons marqué 43 buts pour seulement 8 encaissés, c’est une performance énorme. Félicitations aux jeunes, ils se sont battus de bout en bout et méritent cette récompense. Je suis fier d’eux et je dis merci aux supporters qui ont accompagné l’équipe pendant toute la saison». D’ores et déjà, le technicien de Sotuba se projette vers l’exercice 2020-2021.

«Il reste maintenant la compétition africaine et il faut qu’on s’y prenne à temps, c’est-à-dire, dès maintenant. Nous devons prendre toutes les dispositions, discuter de tous les aspects, primes, salaires, pour bien aborder cette compétition. Concernant l’effectif aussi, il doit être renforcé parce qu’il y a encore des insuffisances. C’est le moment de se pencher sur tous ces aspects si on veut atteindre la phase de poules de la Ligue des champions d’Afrique», a conclu Djibril Dramé.

Le nouveau champion du Mali a reçu une enveloppe de 10 millions F cfa, contre 7 et 5 millions, respectivement pour Yeelen olympique (2è) et le Réal (3è). Après la cérémonie de remise des récompenses, le président de la Fédération malienne de football (Femafoot) a exprimé sa satisfaction de voir le championnat arriver à son terme malgré la crise sanitaire qui a entraîné l’arrêt de toutes les activités pendant plusieurs mois.

«Nous sommes très satisfaits, parce que nous avons commencé le championnat avec 23 clubs et ce n’était pas évident de terminer la compétition, surtout avec la pandémie du coronavirus. Non seulement le championnat est allé au bout, mais en plus, il n’ y a eu aucun incident majeur. Ce que nous sommes arrivés à faire aujourd’hui, c’est l’effort de tout le monde», a confié Mamoutou Touré «Bavieux», avant de renchérir : «Le comité exécutif a fait un effort malgré la crise économique en donnant 10 millions au lieu de 7 millions au champion, 7 millions au lieu de 5 millions au vice-champion et 5 millions au 3è au lieu de 3 millions. Notre ambition est de permettre à la famille de football malien de faire face aux défis du football émergent et notre détermination est sans faille».

Le PDG de Orange Mali, sponsor officiel de la Femafoot, a félicité le bureau fédéral pour son travail qui a permis de terminer le championnat malgré la crise sanitaire. «Je félicite le président de la Femafoot et l’ensemble de son bureau fédéral, ils ont fait preuve d’abnégation pour pouvoir finaliser ce championnat. Beaucoup de pays ont annulé leur championnat à cause de la Covid-19, mais le Mali a relevé le défi. Félicitations à la Fédération malienne de football», a salué Brelotte Ba.

Pour mémoire, le championnat national 2019-2020 a regroupé 23 équipes qui ont été réparties en 2 poules de 12 et 11 clubs. Les deux premiers de chaque poule (le Djoliba, le Réal, le Stade malien et Yeelen olympique) se sont qualifiés pour le Carré d’as, alors que les quatre mal classés ont joué la phase des Play-offs. Concernant le Carré d’as, il a regroupé trois équipes au lieu de quatre, le Djoliba ayant décidé de boycotter la compétition.

Ainsi, 20 équipes évolueront la saison prochaine en première division : le Stade malien, le Réal, l’AS Bakaridjan, Yeleen olympique, les Onze Créateurs, l’Usfas, l’AS Black star, LC. BA, l’AS Police, le Djoliba, le Nianan, le COB, le CSD, l’USC Kita, le Sonni de Gao, l’Asom, l’US Bougouni et les trois vainqueurs du tournoi de montée qui se disputera dans quelques semaines. Quant aux six clubs relégués, ils ont pour nom : l’AS Performance, l’AS Sabana, le CSK, le Mamahira, Avenir de Tombouctou et l’ASB.

Boubacar THIERO

 

À propos Mali Ondes & Médias

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*