Foulant au pied les Résolutions pertinentes des Nations Unies, ils ont refusé de désarmer avant de défier quiconque qui se hasarderait à les cantonner. C’était hier,Aujourd’hui les voici qui refusent de parapher l’Accord d’Alger II.Les membres de la CMA, après avoir été les enfants gâtés de la République pourront continuer à savourer leur nouveau statut de chouchous de la communauté internationale. Le Ministre DIOP, négociateur en chef de la partie malienne aux pourparlers d’Alger n’a pas eu de cesse à faire la gorge chaude sur ce cas atypique. La semaine dernière, il était à New-York pour exprimer son agacement face à la position des maîtres de Kidal. Selon le président Michel Kafando «la transition Burkinabé se porte bien et même à merveille, malgré certains problèmes.





image
image
image
image
image
This template downloaded form free website templates