Francophonie: les crises dans l’espace francophone s’imposent à la fin du sommet.




image

Le Sommet de la francophonie à Antananarivo s’est achevé dimanche 27 novembre par l’adoption de la « Déclaration d’Antananarivo » qui sanctionne deux jours de travaux. Les vingt chefs d’Etat et de gouvernement ont aussi adopté 13 résolutions allant de la lutte contre la radicalisation à la promotion de l’égalité hommes-femmes, en passant par l’énergie propre. Mais la plus imposante est celle qui revient sur les crises dans l’espace francophone. La plupart de ces crises se situent d’ailleurs en Afrique.

Faut-il faire un lien ? En tout cas le constat est là. Certains des pays qui sont épinglés dans cette résolution sont ceux dont les chefs d’Etat ne sont pas venus à Antananarivo. Inversement : ceux dont la crise est en voie de résolution étaient là.

Exemple : le Burkina. La résolution salue la tenue des élections de novembre 2015 et multiplie des mots doux aux oreilles des autorités burkinabè. Roch Marc Christian Kaboré était présent à Tana. Idem pour la Centrafrique. Faustin Archange Touadéra était à Madagascar où il a reçu les encouragements et le soutien de ses pairs.

En revanche, les chefs d’Etat ont déploré les violences des 19 et 20 septembre en RDC, au cours desquelles une cinquantaine de personnes avaient été tuées selon l’ONU. La résolution exhorte aussi les autorités à organiser des élections dans les délais les plus brefs et dans le respect de la Constitution. Joseph Kabila était au nombre des absents à Tana.

Autre crise : le Congo Brazzaville, rappelé à l’ordre notamment concernant le respect des droits de l’homme dans les procédures de contentieux qui ont suivi la présidentielle. Denis Sassou Nguesso était absent. Et puis le Mali, confronté aux groupes armés. IBK n’est pas venu, mais lui n’est pas mis en cause.

Dans cette résolution en revanche, rien sur la réélection contestée d’Ali Bongo. Certaines sources affirment que le président gabonais est venu à Tana parce qu’il aurait obtenu que la crise électorale gabonaise ne soit pas mentionnée dans cette résolution.

L'Afrique, mais pas seulement

Mais l'Afrique n'est pas seule dans la ligne de mire. Chypre, Haïti, le Haut-Karabagh, le Liban, la mer de Chine méridionale, la Thaïlande et enfin l’Ukraine sont, pour des raisons différentes, également mentionnées dans cette résolution.

Les membres de l’OIF se veulent un soutien actif au processus engagé, tantôt par l’ONU dans le cas de Chypre, tantôt par le groupe de Minsk pour le Haut-Karabagh, ou encore par les pays réunis (Berlin, Moscou, Kiev et Paris) dans le cadre du « format Normandie » pour aider l’Ukraine à retrouver le chemin de la paix.

Les principaux responsables francophones ont aussi exprimé la nécessité de peser ensemble à l’ONU sur la définition des mandats confiés aux forces de maintien de la paix notamment, car les opérations sont nombreuses en zone francophone et pas seulement en Afrique.

Enfin on notera que les inquiétudes exprimées sont aussi humanitaires : les catastrophes naturelles en Haïti ou l’afflux de réfugiés au Liban sont autant de facteurs fragilisant la démocratie. Mais dans tous les cas, le mot d’ordre, est : respect des calendriers électoraux et priorité au renforcement de l’Etat de droit.

La « Déclaration d’Antananarivo » : valeurs communes et engagements de principes

La « Déclaration d’Antananarivo » fait une large place à la lutte contre le terrorisme et à la prévention de la radicalisation. Deux domaines où les chefs d’Etat s’engagent à renforcer leur coopération, en matière de renseignement et surtout de justice. A l’heure où la CPI est fragilisée par le départ annoncé de plusieurs pays membres, les pays francophones « réitèrent l’importance de coopérer avec la justice pénale internationale ».

Dans le texte, il est aussi question rapidement du « respect strict » des constitutions, un thème qui avait occupé toutes les discussions à Dakar il y a deux ans. Les chefs d’Etat se disent toujours préoccupés par la persistance de difficultés dans la gestion des processus électoraux, et s’engagent à organiser régulièrement des élections libres, fiables et transparentes. Les contre-exemples récents sont pourtant nombreux.

Par ailleurs la Déclaration s’attaque au trafic de migrants, aux violences faites aux femmes et aux enfants, aux mariages précoces. Elle revient aussi sur le conflit israélo-palestinien, ou plaide pour la gestion concertée des ressources en eau. « La pénurie d’eau figure parmi les premiers risques globaux du 21e siècle », peut-on y lire. Enfin, une large part est laissée à l’économie, au marché francophone, dans la continuité de Dakar, et en particulier au numérique. Autre vaste domaine : le développement durable dans la lignée de la COP 22.



Ajouter des commentaires

LES ARTICLES SIMULAIRES

image Patrouilles mixtes à Gao : Le Moc redore son blason !
lire:
image Exploitation minière: le village Domba menacé de « destruction »
lire:
image Arrondissement de Konna : un engin explosif tue un enfant
lire:
image Insécurité dans le Nord du Mali: des individus armés non identifiés tirent sur le CB à Tombouctou.
lire:
image Assassinat à Bolibana ‘’Championni’’ tire à bout portant sur un militaire !
lire:
image Braquage des motocyclistes en pleine circulation : Un mode opératoire en vogue à Bamako !
lire:
image Tombouctou : Le chef de base du MPSA enlevé à la sortie de la ville
lire:
image Voici les raisons pour lesquelles les Nigérians se font attaquer par les Sud-Africains
lire:
image Burkina : deux commissariats attaqués par des jihadistes de Ansarum Islam dans le nord du pays
lire:
image Installation des autorités intérimaires : Les populations du Nord-Mali rejettent les criminels nommés par IBK
lire:
image IBK et l’épreuve
lire:
image Autorité intérimaire a Kidal : Dernière cartouche pour IBK !!!
lire:
image La ville de Kayes en état d’alerte : Tirs à Diéma entre les forces maliennes et des individus armés
lire:
image Côte d’Ivoire : six journalistes arrêtés pour avoir incité les soldats à la révolte, selon les autorités
lire:
image Mali : un mort et une vingtaine de personnes arrêtées lors d’une opération antiterroriste
lire:
image un véhicule transportant des mariés à chuté du 3ème Pont.
lire:
image Democratie n'égale pas toujours libre expression
lire:
image Douentza: le maire de Mondoro assassiné ce samedi 28 janvier 2017
lire:
image Attaque d’une prison au Mali: une cinquantaine de détenus libérés, 2 gardes blessés
lire:
image Mali : l’aéroport de Gao impraticable après un attentat jihadiste
lire:
image Mali: bilan de fin de mandat pour le patron des casques bleus
lire:
image Diafarabé: Des djihadiste sèment la panique au sein de la population.
lire:
image Nouvelles mesures sécuritaires : BAMAKO sous haute surveillance
lire:
image Massacre des bérets rouges au Mali: recueillement avant le procès Sanogo
lire:
image La CMA en paix à Bamako : Les réfugiés maliens très affamés en Mauritanie
lire:
image Francophonie: les crises dans l’espace francophone s’imposent à la fin du sommet.
lire:
image DJELIBOUGOU EN C I: Les bandits braquent un jeune homme lui confisquant son téléphone iPhone6 et une somme importante.
lire:
image ACCIDENT MORTELE SUR LA ROUTE KOULIKORO: Un camion benne écrabouille un motocycliste.
lire:
image Violences faites aux femmes: en Ouganda, la lutte passe par internet.
lire:
image Otage sud-africain d'Aqmi, Stephen McGown n'a pas été oublié.
lire:
image Insécurité : Combien de temps Bamako restera quadrillée?
lire:
image Incendies en Israël: près de 60000 personnes évacuées à Haïfa
lire:
image Un plan d'action antiterroriste entre Paris et les pays d'Afrique de l'Ouest
lire:
image Fort séisme au large des côtes japonaises, léger tsunami mais pas d'incident
lire:
image Élections municipales au Mali : cinq militaires tués dans une embuscade
lire:
image Arrestation de l’une des épouses de Belmokhtar en Libye
lire:
image Vladimir Poutine serait en couple avec l'ex-femme de Rupert Murdoch
lire:
image Radisson de Bamako: Vaches maigres pour les riverains
lire:
image RDC: les forces de l'ordre empêchent le rassemblement d'opposants en province
lire:
image Attaque du Radisson Blu de Bamako: premières inculpations au Mali
lire:
image Un an après l'attaque, le Radisson de Bamako affiche complet
lire:
image Jean-Hervé Jézéquel: l’Etat malien «n'est plus en capacité d’assurer la sécurité» du pays
lire:
image Terrorisme : quand Boko Haram menace Donald Trump !
lire:
image Pour l'envoyé spécial de l'ONU, il y a un risque de génocide au Soudan du Sud
lire:
image Le premier train à grande vitesse en Afrique de l'Ouest est en circulation depuis le mois de juillet au Nigeria. Il relie Abuja, la capitale, à Kaduna, une grande ville du Nor
lire:
image Traversée de Diafarabé au Mali: les festivités sous la menace jihadiste
lire:
image Senegal/Terrorisme : Le présumé djihadiste, Abou Zoubaïb arrêté à Rufisque
lire:
image Mali: un poste de sécurité de l'armée attaqué au sud de Gao
lire:
image Mali: des inondations frappent la région de Mopti
lire:
image GAO: Des individus se réclamant du MNLA ont attaqué le poste de Intahaka
lire:
image Irak: l'assaut contre Mossoul tourne au «cauchemar»
lire:
image Un des deux hommes portés disparus depuis l'attaque lundi contre Banamba, a été retrouvé mardi, a annoncé à l'AFP un élu de la localité.
lire:
image Frontière Mali-Niger : l’insécurité prend de l’ampleur
lire:
image Arrestation de 05 malfrats par la police du 14ème Ar. Ils sont Ivoiriens, Congolais et Camerounais
lire:
image Le Royaume-Uni reprend la formation des jihadistes en Syrie
lire:
image Attaque de Banamba :Aucune perte en vie humaine, une vingtaine de prisonniers se sont évadés
lire:
image Proliferation des armes légères: bagadadji Commune II; Gaoussou Bagayoko arrêté pour trafic d’armes.
lire:
image Insécurité urbaine : le journaliste Sékou Tangara s’auto saisit.
lire:
image Soumaila Dao dit Bakara: le plus grand bandit est éliminé par les forces de securités
lire:
image Nigéria : 9 morts et 24 blessés dans des attentats dans le nord-est.
lire:
image Kenya: un homme tué après avoir blessé un policier devant l'ambassade américaine
lire:
image Braquage d'un client d’Eco-Bank ; un internaute dévoile le numéro d'immatriculation de la voiture des assaillants (Q2650 MD).
lire:
image Poste de sanakoroba: Une attaque djihado-bandit fait 3 morts
lire:
image Mali: une infirmière tuée dans une attaque contre un véhicule d’un service de santé
lire:
Designed by EGI