Gao : des morts et des blessés dans une attaque contre des militaires français et maliens




image

Gao : des morts et des blessés dans une attaque contre des militaires français et maliens

Une patrouille conjointe, composée des éléments de Barkhane et des militaires maliens, est tombée ce dimanche 1er juillet 2018 dans une embuscade dans la région de Gao. Un bilan provisoire fait état de quatre morts et une vingtaine de blessé. Selon l’état-major français, il n’y a pas eu de perte en vie humaine côté français. Cette attaque survient alors que le sommet de l'Union africaine s'est ouvert ce 1er juillet à Nouakchott, en Mauritanie.

Selon des sources militaires, l’attaque a eu lieu à la sortie de la ville sur la route de Bourem. C’est un véhicule bourré d’explosif qui aurait barré la route aux forces de sécurité. Pris dans le piège, « la voiture Kamikaze s’est faite alors explosée », faisant de nombreux blessés côté militaire, explique une source locale. Des sources hospitalières parlent plutôt de quatre morts et 23 blessés dont trois cas graves côté civil.

Les blessés ont été admis à l’hôpital régional de Gao, indique une autre source militaire, ajoutant que la zone a été quadrillée par les forces franvaises. Selon la même source, cette attaque a créé une panique dans la ville. Informées, les autorités régionales et la Minusma se sont rendues sur les lieux, pour constater les faits. Selon d’autres témoins sur place, l’explosion a été suivie par une fusillade qui a duré près de 15 minutes.
Cette embuscade intervient alors que le sommet de l’Union Africaine s’est ouvert ce dimanche à Nouakchott, 2 jours après, un attentat suicide perpétré vendredi contre le quartier général de la force conjointe du G5 Sahel, à Sévaré, dans la région de Mopti. Cet incident selon le gouvernement a fait cinq morts dont deux militaires maliens membres du G5 Sahel.

En marge de ce sommet de l’UA, le président français Emmanuel Macron va échanger ce lundi avec ses homologues du G5 Sahel, sur la montée en puissance de l’insécurité dans la région.



Ajouter des commentaires

LES ARTICLES SIMULAIRES

image Urgent : Attaque en cours d'un bureau de vote de la commune de Mariko, à 45 km de Niono, par des hommes armés non identifiés
lire:
image Attaque armée contre un convoi de la direction de campagne du candidat Aliou Diallo : Bilan : 3 véhicules enlevés, le 4ème véhicule incendié
lire:
image L'attaque de Gao revendiquée par le groupe de soutien à l'islam et aux musulmans
lire:
image Gao : des morts et des blessés dans une attaque contre des militaires français et maliens
lire:
image Des dizaines de morts à Koumaga : l'armée accusée, le gouvernement attend les résultats de l'enquête
lire:
image Algérie : un arsenal de guerre découvert à la frontière avec le Mali
lire:
image Insécurité au Centre du Mali : « 2200 déplacés à Sangha ».
lire:
image Urgent : Attaque terroriste à Kani Bozon dans le de cercle de Bankass
lire:
image Urgent : Attaque terroriste à Kani Bozon dans le de cercle de Bankass
lire:
image Tenenkou : peur dans le cercle après l’assassinat de deux personnes à Waaka
lire:
image En un mot : Le péril peul
lire:
image Mopti: Le préfet de Teninkou porté disparus depuis hier le 08 mai 2018
lire:
image Centre du Mali: Un commissaire de police enlevé.
lire:
image Centre du Mali : Le gouvernement déplore la mort des civils dans une opération militaire.
lire:
image : Insécurité ” résiduelle ” : 2 à 3 morts à Ménaka : Un Gendarme tué à Gossi
lire:
Designed by EGI