Accord de paix : groupes armés et gouvernement veulent des élections en 2018




image

Accord de paix : groupes armés et gouvernement veulent des élections en 2018
La 23ème session du Comité de suivi s'est achevée ce mardi à Bamako. A l'issue de cette réunion du CSA, le gouvernement, la Plateforme et la Coordination des mouvements de l'azawad ont affiché une volonté de voir les futures échéances électorales se tenir aux dates prévues. Les trois parties signataires de l’accord d’Alger se disent conscientes de l'importance du respect des futurs calendriers électoraux. Mais selon certains observateurs, il est difficile de tenir les élections générales de 2018 dans les conditions actuelles, où la dégradation de la situation sécuritaire ne réunit pas les conditions d’une élection libre, crédible et transparente.
Les parties signataires sont unanimes : les futures élections générales constituent l'un des défis majeurs pour le pays. Du côté du gouvernement, on estime que tout sera mis en œuvre pour que ces scrutins se tiennent et qu'ils soient les plus inclusifs possibles. Tiéman Hubert Coulibaly, ministre des Affaires étrangères.
Les groupes armés signataires se sont toujours opposés à la ténue des élections, obligeant parfois le gouvernement à les repousser. Mais aujourd'hui, ils se disent disposer à participer à l'organisation des élections.
Mahamadou Djéri Maïga, membre de la CMA :
Pour la Plateforme, la bonne foi des parties ne suffit pas, il faut travailler à rétablir la sécurité, explique Harouna Toureh, porte-parole du mouvement.
Plusieurs scrutins sont prévus cette année notamment les régionales, la présidentielle et les législatives. Le nouveau Premier ministre avait déclaré que la ténue de ces élections aux dates indiquées faisait partie de ses priorités
Il est difficile de tenir les élections générales de 2018 dans les conditions actuelles, analysent certains observateurs. Selon eux, la dégradation de la situation sécuritaire ne réunit pas les conditions d’une élection libre, crédible et transparente. Mais selon ces observateurs, l’Algérie peut jouer « un rôle essentiel » dans ces élections et la sortie de crise si elle joue « franc jeu » avec le Mali .
Pr. Abdoulaye Niang est chercheur au Centre d’études et de recherche « Sènè » :



Ajouter des commentaires

LES ARTICLES SIMULAIRES

image Exactions au centre : le PM promet des sanctions « exemplaires »
lire:
image Ministère des Affaires étrangères : les fonctionnaires en grève.
lire:
image Sauvons ensemble le fleuve Niger
lire:
image ORTM OU ORPM,la chaine exclusive du président IBK et clan.
lire:
image Cartes d’électeurs « prêtes avant fin avril », selon le gouvernement, l’opposition dénonce « une contradiction »
lire:
image DDR au Mali : Le désaccord sur les quotas d’intégration pour les Forces armées à l’origine de l’impasse
lire:
image L’inquiétude sécuritaire chronique sème le doute dans les esprits des Maliens.
lire:
image Dépôt de gerbe de fleurs au monument des Martyrs par le président de la Républiqu
lire:
image Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a reçu l’association « IRGANDA » (notre Terroir en français), la CMA et la Plate forme.
lire:
image Formation-emploi-sécurité-organisation des élections : LE PREMIER MINISTRE RASSURE LES JEUNES.
lire:
image Qu'est-ce que les femmes et les jeunes peuvent changer dans la politique au Mali ?
lire:
image COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU 28 FÉVRIER 2018
lire:
image Délestages : EDM alerte, les consommateurs en colère.
lire:
image Commission Vérité, Justice et Réconciliation : A PIED D’ŒUVRE
lire:
image Agence de Communication Africa Business Challenge à Vos services
lire:
image Des vidéos malsaines continuent d’être diffusées sur les sociaux au Mali.
lire:
image Mali : Regain de tension dans le nord
lire:
image IBK , a 73 ans: Joyeux anniversaire, IBK.
lire:
image Allocution du président de la République de retour de Boni : « IL EST TEMPS QUE NOTRE FRONT UNI NATIONAL POUR LE MALI SOIT ENFIN A L’ŒUVRE »
lire:
image Communiqué de l’URD sur la suspension du Maire Urd de la Commune VI du district de Bamako.
lire:
image Habitat et Urbanisme : LE MINISTRE EN VISITE DE TRAVAIL A OMH ET AU PACUM.
lire:
image Mise en œuvre de l’accord : les femmes réclament leur « place »
lire:
image Accord de paix : groupes armés et gouvernement veulent des élections en 2018
lire:
image Accord d’Alger : le CSA se dote d’un nouveau chronogramme.
lire:
image MALI : la Minusma vient de mettre à la disposition de la CVJR plus de 600 millions de Francs CFA.
lire:
image L’impact de l’absence d’un ambassadeur du Mali auprès des USA, pour quoi l'ONU a reçu la CMA à son siège?
lire:
image Primature : LE MINISTRE ALGÉRIEN DU COMMERCE REÇU EN AUDIENCE PAR LE CHEF DU GOUVERNEMENT.
lire:
image Terrorisme au Sahel, une nouvelle alliance contre le G5 en gestation.
lire:
image Visite du Premier ministre en Algérie : POUR ACCÉLÉRER LA MISE EN ŒUVRE DE L’ACCORD DE PAIX.
lire:
image LA CULTURE DU TONNEAU VIDE BRUYANT??
lire:
image L’HISTOIRE RETIENDRA QUE C’EST SOUS IBK QUE LES FEMMES DE L’HUICOMA DE KOULIKORO ONT ETE VICTIMES DU GAZ LACRYMOGÈNE DE LA POLICE MALIENNE.
lire:
image Besoin humanitaire : 4 millions de personnes menacées d’insécurité alimentaire au Mali.
lire:
image Primature: Passation de service entre soumailou Boubeye Maïga et Abdoulaye Idrissa Maîga ce matin 02 janvier 2018.
lire:
image Secrétariat général de la Présidence de la république du Mali,Moustapha Ben Barka, rencontre les proches collaborateurs du Président de la république du Mali.
lire:
image BOUBEYE LE ROI DU VOLTE FACE, LE MAITRE DE LA TRAHISON.
lire:
image Chef de l'État, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, à l'occasion du nouvel An 2018.
lire:
image Mali : Révision constitutionnelle : Le temps des businessmans de crise
lire:
image Mali : Opération Ami Kane : Les déguerpis bientôt recasés à Darsalam
lire:
image Mali : “Dirty Diesel” d’Oryx : Pourquoi l’ONG s’est-elle dégonflée ?
lire:
Designed by EGI